Madagascar National Parks   Appel d'Offres   Conservation   Ecotourisme   Developpement durable   Mise en concession   Recrutement   Accueil   Actualités
Madagascar National Parks
 

Parc National Terrestre
Andohahela
Andringitra
Ankarafantsika
Ankarana
Baie de Baly
Bemaraha
Isalo
Kirindy Mitea
Mananara Nord
Mantadia Andasibe
Marojejy
Masoala
Midongy Befotaka
Montagne d'Ambre
Ranomafana
Tsimanampesotse
Tsingy de Namoroka
Zahamena
Zombitse Vohibasia


Parc National Marin
Mananara Nord
Sahamalaza


Parc National Terrestre
Bemaraha
Betampona
Lokobe
Tsaratanana
Zahamena


Réserve Spéciale
Ambatovaky
Ambohijanahary
Ambohitantely
Analamerana
Andasibe Analamazaotra
Andranomena
Anjanaharibe Sud
Bemarivo
Beza Mahafaly
Bora
Cap Sainte Marie
Ivohibe
Kalambatritra
Kasijy
Mangerivola
Maningoza
Manombo
Manongarivo
Marotandrano
Montagne et Forêt d’Ambre
Tampoketsa Analamaintso


 

Madagascar National Parks
La mise en concession pour un secteur privé qui s'investit


Depuis 2008, le secteur privé peut s’investir dans la conservation de l’environnement grâce à la politique de mise en concession. La lettre de Politique sur les mises en concession écotouristiques dans les aires protégées a été signée par le gouvernement malgache en janvier 2008. Cette Lettre définit le cadre juridique et technique de la mise en concession.

La mise en concession met à la disposition des opérateurs privés des infrastructures d’accueil et des terrains dans les zones de services des parcs nationaux. Une opportunité pour ces investisseurs de construire des écolodges, de créer des lieux d’activités touristiques. L’objectif est d’encourager l’initiative privée et professionnelle dans la promotion d’un écotourisme responsable et de qualité qui sera à terme, un moyen de financer la conservation de notre réseau d’aires protégées.

Ajoutées aux fonds générés par les recettes des DEAP et les intérêts du Trust Fund, les retombées économiques de la mise en concession constitueront l’essentiel du financement du réseau national des aires protégées.

L’attribution des marchés est soumise aux procédures d’appel d’offres et à l’examen d’un comité composé de représentants du
Ministère en charge de l’Environnement, de l’Economic Development Board of Madagascar et de l’Office National du Tourisme. Madagascar National Parks et le ministère chargé de l’Environnement sont signataires du contrat de concession.  La mise en concession est surtout synonyme de création d’emplois pour la population riveraine de l’aire protégée. C’est ensuite un levier de l’écotourisme qui fera des parcs nationaux un pôle de développement. C’est enfin, pour les opérateurs économiques privés un filon porteur de revenus. 

Des partenariats pour la mise en oeuvre

Cette nouvelle forme de valorisation des aires protégées s’étendra sur plusieurs parcs terrestres et marins. Le parc national d’Ankarafantsika est ainsi la première concession privée du réseau des aires protégées. Ce projet a été réalisé en partenariat avec la
KfW. Mais la mise en concession s’étendra sur plusieurs sites. Aussi, les parcs nationaux de Montagne d’Ambre, Ankarana, Sahamalaza îles Radama, Mananara, Masoala et Andasibe Mantadia ont été choisis en partenariat avec l'IFC pour servir de sites pilotes. Un choix que justifie la qualité de leur paysage et de leur biodiversité, les conditions d’accès, le potentiel d’opération exclusive pour l’investisseur et la possibilité de proposer à la clientèle un bon package écotouristique et balnéaire.