Madagascar National Parks   Appel d'Offres   Conservation   Ecotourisme   Developpement durable   Mise en concession   Recrutement   Accueil   Actualités
Madagascar National Parks
 

Parc National Terrestre
Andohahela
Andringitra
Ankarafantsika
Ankarana
Baie de Baly
Bemaraha
Isalo
Kirindy Mitea
Mananara Nord
Mantadia Andasibe
Marojejy
Masoala
Midongy Befotaka
Montagne d'Ambre
Ranomafana
Tsimanampesotse
Tsingy de Namoroka
Zahamena
Zombitse Vohibasia


Parc National Marin
Mananara Nord
Sahamalaza


Réserve Naturelle Intégrale
Bemaraha
Betampona
Lokobe
Tsaratanana
Zahamena


Réserve Spéciale
Ambatovaky
Ambohijanahary
Ambohitantely
Analamerana
Andasibe Analamazaotra
Andranomena
Anjanaharibe Sud
Bemarivo
Beza Mahafaly
Bora
Cap Sainte Marie
Ivohibe
Kalambatritra
Kasijy
Mangerivola
Maningoza
Manombo
Manongarivo
Marotandrano
Montagne et Forêt d’Ambre
Tampoketsa Analamaintso



Les actualités de l'aire protégée Bemarivo
Pas d'actualité pour le moment...
 

Bemarivo
La Réserve Spéciale de Bemarivo est située dans le Nord Ouest. C’est le parc rêvé des amateurs d’oiseaux, et particulièrement des oiseaux d’eau qui font l’orgueil des lacs de Bemarivo. Il est sillonné de fleuves dont les crocodiles sont extrêmement actifs, de juillet à décembre. GPS : 16°49 -17°00 de latitude Sud et 44°20 - 44°26 de longitude Est. Bemarivo est situé à 12 Km au Sud de la région du Melaky et 5 Km du canal de Mozambique. Le parc s’étend sur 11 570 Ha. Il est semé de lacs, de marécages et serpenté de cours d’eau.




Bemarivo est situé à 12 km de la ville de Besalampy, dans la Région Melaky, à 5 km du Canal de Mozambique. La Réserve s’étend sur 11 570 Ha. Cette zone est caractérisée par un relief très peu accidenté semé de lacs, de marécages et serpenté de cours d’eau. Elle présente d’immenses plaines aménageables pour l’agriculture et le pastoralisme. La température moyenne annuelle est de l’ordre de 26.5°C, les pluies ne tombent que 84jours par an.


La faune

Soixante treize espèces d’oiseaux, 15 espèces de mammifères, 20 espèces de reptiles sont connues dans la réserve naturelle de Bemarivo.

Parmi les amphibiens, on a une espèce arboricole (Boophis tephraomystax) et deux espèces semi aquatiques que sont le Ptychadena mascareniensis et l’Heterixalus tricolor.

Chez les mammifères, on retrouve six espèces de lémuriens dont trois diurnes : le Propithecus deckeni, l’Eulemur fulvus rufus et l’Hapalemur griseus, et trois nocturnes, le Microcebus murinus, le Lepilemur edwardsi et le Cheirogaleus medius. On retrouve aussi trois espèces de carnivores dont une endémique, le Cryptoprocta ferox et une espèce introduite, le Viverricula indica. La présence d’une autre espèce de carnivore appelée localement « fanakalo »a été signalée par les guides et les villageois, mais cet animal est très rare.

Mais c’est indiscutablement sa riche avifaune qui fait l’honneur de Bemarivo. 47% des oiseaux de la réserve sont endémiques de Madagascar, et 30% de l’océan Indien. Quatre espèces figurent dans la liste Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) : l’Autour de Henst  Accipiter henstii (NT), la Philépitte de Schlegel Philepitta schlegeli (NT), la Sarcelle de Bernier Anas bernieri (EN)et l’Aigle pêcheur de Madagascar Haliaeetus vociferoides (CR). Ce sont des espèces  menacées et en danger d’extinction.

La flore

Cent quatre vingt quatre espèces végétales sont recensées dans la réserve spéciale de Bemarivo. Les familles les mieux représentées sont les Rubiaceae et les Euphorbiaceae qui comptent chacune 13 espèces. Les Flacourtiaceae et les Papilionaceae sont chacune formées de 8 espèces végétales. Les arbres sont plus petits à mesure qu’on monte en altitude : le sol de Bemarivo est plus aride vers le sommet.

Dans la forêt dense subhumide située en contrebas, on a tout un peuplement de Dalbergia madagascariensis et de Grewia triflora. La production ligneuse y est importante. Sur la crête, on a une forêt dense sèche caducifoliée où poussent le Strychnos madagascariensis et le Poltpartia silvatica. C’est une végétation qui a un bon nombre d’essences commercialisables.

Les écosystèmes non forestiers les plus rencontrés sont les savanes de graminées. Elles peuvent être exclusivement herbeuses ou avec des éléments ligneux. Les graminées, dont l’Hypparhenia rufa et l’Aristida rufescens sont les plus représentées, peuvent atteindre 2 m de hauteur. Ce sont des hémi cryptophytes bien adaptées malgré la destruction quasi annuelle de leur appareil végétatif par le feu.
 

 

Voyagez malin...

Pour l’heure, la Réserve ne peut encore accueillir des visites.

L’histoire d’une Réserve Naturelle

La Réserve de Bemarivo a été créée en 1956. Pour l’heure, la réserve ne peut encore accueillir des visites. Ses zones humides assez importantes font l’intérêt de la Réserve. Ses fleuves, le Marotondro, l’Ampandra et le Bemarivo, sont réputés pour leurs crocodiles particulièrement violents entre juillet et décembre. Ses lacs, le Tsimanjonotsy et le Ranovoribe, attirent des espèces particulières de poissons et d’oiseaux d’eau telles que l’Anas bernieri et le Haliaetus vociferoides.

Une réserve en danger

C’est aussi une réserve en danger et comme dans la plupart des parcs nationaux et réserves de Madagascar, les activités humaines en constituent les premières menaces.  Bemarivo est souvent victime de feux de brousse, volontairement provoqués pour renouveler le pâturage. Ce sont des incendies spectaculaires à la fin de la saison sèche. Le défrichement et les cultures sur brûlis sont aussi le lot de la réserve.

Les villageois coupent en partie ou en totalité la forêt, laissent la végétation sécher pendant quelques semaines et mettent le feu pour nettoyer les futures parcelles des champs de cultures. Enfin, le prélèvement des ressources forestières, comme le miel,  les plantes médicinales et le bois et la chasse de lémuriens destinés à la consommation est également nuisible à la survie de la biodiversité de la réserve.

La majorité des habitants de Bemarivo sont des Sakalava. Ce sont surtout des éleveurs, tandis que les migrants, comme  les Betsileo, les Antesaka et les Merina, sont plutôt des agriculteurs ou des pêcheurs.  D’ailleurs, Bemarivo a un relief peu accidenté qui peut s’associer à l’aménagement de plaines agricoles ou destinées à l’élevage pastoral.

Janvier est le mois le plus humide à Bemarivo et juin, le plus sec. Les pluies sont assez mal réparties dans l’année, avec des précipitations moyennes de 1 260 mm réparties sur 84 jours. La température moyenne annuelle est de 26.5°C, atteignant 28°C en novembre et  23,9°C en juillet.
 


Les microprojets de Bemarivo

Antananarivo-Besalampy

Bemarivo est situé à 12 km de la ville de Besalampy.
Prendre la Route Nationale n°1 en direction de Tsiroanomandidy d’Antananarivo pour rallier Besalampy. La Route Nationale n°1 est bitumée jusqu’à Tsiroanomandidy sur 200Km.
 

Actuellement aucune assistance et infrastructure ou logistique n'existe pour les visites.





La Réserve Spéciale de Bemarivo n’ayant pas de structure de gestion sur place, il est préférable de contacter directement le siège de Madagascar National Parks à Antananarivo.

Contacts :

Siège de Madagascar National Parks
Immeuble Madagascar National Parks
Ambatobe- BP 1424
101 Antananarivo

Tél : + (261 20)22 415 38
       + (261 20) 22 418 83

Email : contact@madagascar.national.parks.mg
 

Pour le moment, la Réserve Spéciale de Bemarivo ne dispose pas d’infrastructure d’accueil ni d’équipements logistiques pour accueillir vos visites. Mais la région mérite le détour en raison :

- De ses magnifiques lacs Tsimanjonotsy et Ranovoribe où les oiseaux d’eau viennent se retrouver en colonie. Imaginez alors, des centaines d’oiseaux aux ailes déployées ou toute une tribu se reposant tranquillement, sur les abords du fleuve… Vous pourrez aussi faire une promenade en pirogue sur les lacs.

- De la Forêt de Bebonaky. C’est une forêt particulière car on peut y observer assez distinctement la succession et la variation des saisons. C’est aussi une forêt d’oiseaux, de faune et de flore endémiques.

- De la forêt d’Analabe. C’est une forêt où sont érigés les tombeaux royaux de Sakalava.

- Et le meilleur pour la fin, la plage de Bemarivo ! Elle est à 5Km de la réserve, tranquille, d’un bleu d’émeraude baignée d’un soleil doré et bordée de sables blancs…


No image available.