Madagascar National Parks   Conservation   Ecotourisme   Developpement durable   Mise en concession   Recrutement   Accueil   Actualités
Madagascar National Parks
 

Parc National Terrestre
Andohahela
Andringitra
Ankarafantsika
Ankarana
Baie de Baly
Bemaraha
Isalo
Kirindy Mitea
Mananara Nord
Mantadia
Marojejy
Masoala
Midongy Befotaka
Montagne d'Ambre
Ranomafana
Tsimanampesotse
Tsingy de Namoroka
Zahamena
Zombitse Vohibasia


Parc National Marin
Mananara Nord
Sahamalaza


Réserve Naturelle Intégrale
Bemaraha
Betampona
Lokobe
Tsaratanana
Zahamena


Réserve Spéciale
Ambatovaky
Ambohijanahary
Ambohitantely
Analamazaotra
Analamerana
Andranomena
Anjanaharibe Sud
Bemarivo
Beza Mahafaly
Bora
Cap Sainte Marie
Ivohibe
Kalambatritra
Kasijy
Mangerivola
Maningoza
Manombo
Manongarivo
Marotandrano
Montagne et Forêt d’Ambre
Tampoketsa Analamaintso



Les actualités de l'aire protégée Sahamalaza
Pas d'actualité pour le moment...
 

Sahamalaza
Le Parc National Sahamalaza Iles Radama, est situé dans le Nord Ouest de Madagascar, entre les Baies de Narindra et de Mahajamba au Sud et les Baies d’Ampasindava et Nosy Be au Nord. La Baie de Ramanetaka - Sahamalaza en fait partie. C’est une réserve riche en écosystèmes. Les coordonnées GPS de son point central sont 47° 42’ 05’’ de longitude Est - 14° 09’ 50’’de latidude Sud



Le Parc National est situé à 75 km au Nord de la ville d’Analalava par voie maritime et à 100 km au Sud de Nosy Be/Hellville. En empruntant la Route Nationale N°6, reliant Mahajanga à Antsiranana, il se trouve à 121 Km d’Antsohihy vers le Nord et à 96 km d’Ambanja vers le Sud. Cinq (5) communes rurales du district d’Analalava abritent le Parc National Sahamalaza-Nosy Radama : Ambolobozo, Befotaka Nord, Maromandia, Ankaramy et Anorotsangana à cheval sur la région de la Sofia et de la région de la Diana. Le Parc National a une superficie de26.035 ha divisée en plusieurs parcelles : - Parcelle Marine : 12 696 Ha - Parcelle côtière de Mangrove : 5 796 Ha - Parcelle terrestre de Forêt littorale : 7 483 Ha

La faune

Les mammifères

Elles sont concentrées dans la partie Nord-Est de la presqu'île de Sahamalaza

L'espèce phare de cet habitat est le lémurien Euleumur macaco flavifrons, gravement menacé d'extinction et dont l'existence est connue surtout dans les forêts de la presqu'île de Sahamalaza. Ses yeux bleus caractérisent cette espèce. E. Flavifrons figure parmi les espèces les plus menacées au monde. Soixante dix sept (77) individus de l'Eulemur ont été inventoriés dans trois vestiges de forêt naturelle, à savoir la forêt d'Analavory, la forêt d'Anabohazo et la forêt d'Ankarafara.

L'Eulemur vit en groupes de cinq à six individus. La population d'Eulemur de la presqu'île de Sahamalaza est isolée des autres groupes par la Route Nationale N°6, qui forme une bande déboisée et d'habitation humaine de plus en plus large.

Six (6) autres espèces de lémuriens sont également rapportées. On y trouve parmi eux le Phaner furcifer, Fork marked dwarf lemur qui est quasi-menacé, Eulemur macaco flavifrons ou Black lemur, gravement menacé d'extinction, l’Hapalemur griseus occidentalis
On y trouve aussi le Fossa, la plus grande espèce de carnivore de Madagascar.

L’avifaune

L'inventaire des oiseaux de la forêt d'Analavory a aboutit à quarante et une (41) espèces d'oiseaux, dont 16 sont endémiques à Madagascar, 14 sont endémiques à la région des Mascareignes et 11 sont non endémiques.

Parmi les espèces endémiques recensées on trouve le Newtonia brunnericauda, le Coua cristata, le Buteo brachypterus, le Lophotibis cristata, le Neomixis tenella

L’herpetofaune

Un bref inventaire a permis d'identifier 3 espèces d'amphibiens dont 2 Ranidae et un Rhacophoridae.

Par ailleurs, on y a recensé 20 espèces de reptiles dont :
- Sept (7) Gekkonidae,
- Trois (3) Scincidae,
- Un (1) Iguanidae,
- Un (1) Gerrhosauridae,
- Deux (2) Chamaeleonitidae,
- Un (1) Boidae,
- Cinq (5) Colubridae.

La flore

Les Mangroves

La superficie des mangroves est estimée à environ 10.000 ha. La mangrove côtière de la côte de Maromandia couvre environ 8000 ha, dont 3000 ha pour le delta de la rivière Andranomalaza. Les mangroves constituent également une bande à épaisseur variable, qui enveloppe toute la presqu'île de Sahamalaza.

Les forêts littorales

L'inventaire floristique des forêts de la presqu'île de Sahamalaza a permis de recenser deux 220 espèces regroupées dans 68 familles, dont 56 sont des Dicotyledones, 10des Monocotyledones et 2 des Fougères. Le taux d'endémisme à Madagascar est de 42,2%.

La faune et flore marine

Les Récifs coralliens

En général, un site de récifs coralliens présente entre 80 et 110 espèces de coraux et invertébrés et environ 50à 60 espèces de poissons.

Les fonds étendus de faible profondeur de la baie de Ramanetaka sont des habitats privilégiés pour les holothuries. Actuellement les holothuries sont menacées par une surexploitation importante. Les plongeurs locaux ont su identifier vingt (20) espèces d'holothuries à l'aide de livres.
   
Deux cent dix huit (218) espèces de coraux et d'invertébrés et 168 espèces de poissons ont été répertoriés dans les récifs coralliens de la Réserve de Biosphère.

Les classes coralliennes les plus diverses sont :

- les Acropora avec trente deux (32) espèces,
 
- les Favidae avec seize (16) espèces et

- les Poritidae avec onze (11) espèces.

Les poissons

Vous observerez des poissons de la famille des Chaetodons (Poisson papillon) avec quinze (15) espèces, de la famille des Demoiselles et Cromis avec vingt quatre (24) espèces sont les plus diverses.

Voyagez malin...

Les aménagements écotouristiques (circuit, hébergement…) sont en cours de création. Prévoyez d’apporter votre matériel de plongée, votre matériel de camping, et n’oubliez pas l’indispensable trousse de secours.

Une Réserve de Biosphère

L’Aire Protégée Marine et Côtière de Sahamalaza - Iles Radama du fait de la richesse de sa biodiversité mérite d’être valorisée. Elle a été classée en Parc National, de la catégorie II de l’Union Internationale de la Conservation de la Nature (UICN), par le décret 247-2007 du 19 mars 2007 pour conserver les paysages, les écosystèmes, des espèces et de la variabilité génétique. Le Parc a été inauguré le 19 Juillet 2007.

Le Parc National Sahamalaza - Iles Radama est considéré comme Aire Centrale de la Réserve de Biosphère. Les diverses parcelles du Parc National Sahamalaza - Iles Radama offrent deux catégories de potentialités qu’elles soient côtières et marines ou terrestres.

Marin : récifs et barrières coralliens, zone d’herbier, fonds sablo-vaseux avec ses coraux et invertébrés.

Mangrove : les 8 espèces de palétuviers connues de Madagascar, habitats d’espèces d’oiseaux endémiques.

Forêt : forêt littorale sèche de basse altitude, habitat de lémurien endémique local.

Un Parc Marin d’exception

Les récifs coralliens de Lagna et Ankakabe ont été des sites d'observation fréquente de tortues de mer, dont le lieu de nidification est la plage orientale de Nosy Valiha.. Une zone de concentration des tortues de mer se trouve à Nosy Faly.

La Baie de Ramanetaka s'étend entre les Iles de Nosy Valiha et Berafia et la presqu'île de Sahamalaza. Elle est caractérisée par des profondeurs moyennes de 15 à 25m, mais atteint des profondeurs maximales d'environ 40m. De nombreux récifs coralliens remontent en surface et forment des fonds de pêche importants pour la population locale.

Environ à 5-10 km à l'Ouest des Iles Radama remonte une barrière corallienne ancienne, qui sur son côté occidental forme le tombant continental de Madagascar.

Un Parc Terrestre

Le relief de la partie terrestre est accidenté et composé des chaînes de collines ondulées, qui culminent à 355 m dans la partie Sud (Colline d'Anambohazo) et à 405 m dans la partie Nord-Est (Colline d'Ankitsiky). Les collines accidentées occupent une vaste partie de la zone terrestre et la superficie des bas-fonds terrestres est très restreinte. Par contre, la superficie de Mangrove sur fonds vaseux est large.

Le relief est disséqué par des petites rivières saisonnières, qui sont en crue de janvier à mars, mais se tarissent progressivement à partir du mois d'avril jusqu'au mois de septembre.
 


Les microprojets de Sahamalaza
  • a) Microprojets communautaires (Infrastructures sociales, économiques, culturelles)

    • Construction d’un micro barrage
      Bénéficiaire : Commune Rurale Ambolobozo
      Financement : PSDR
       

    b) Microprojets Génératrices des revenus

    • Promotion de la pêche artisanale
      Bénéficiaire : Commune Rurale Ambolobozo
      Financement : PSDR
       
    • Promotion de la pêche artisanale
      Bénéficiaire : Commune Rurale Maromandia
      Financement : PSDR
       
    • Promotion de l’apiculture
      Bénéficiaire : Commune Rurale Ambolobozo
      Financement : PSDR
       
    • Promotion de l’apiculture
      Bénéficiaire : Commune Rurale Maromandia
      Financement : PSDR
       

Par Route :

Route Nationale N°6 (vers Antsiranana), bitumée jusqu’à Maromandia à 750 km d’Antananarivo, soit un jour et demi de route.

Par Bateau :

- d’Analalava, 3H de traversée en vedette
- de Nosy Be, 3H de traversée
 

Les Aménagements écotouristiques (circuit, hébergement…) sont en cours de création. Le Parc National de Sahamalaza Iles Radama, présente un fort potentiel écotouristique de par ses richesses marines et terrestres.





Le Bureau de Madagascar National Parks se trouve à Maromandia.

Les aménagements écotouristiques (circuit, hébergement…) sont en cours de création. Le Parc National de Sahamalaza Iles Radama, présente un fort potentiel écotouristique de par ses richesses marines et terrestres.

Une association de guides est également en train d’être constituée.

A Maromandia, il existe des bungalows, mais très peu confortables.

Contacts :

Direction Inter-régionale de Madagascar National Parks à MAHAJANGA,
14 Rue Philibert Tsiranana,
MAHAJANGA
MADAGASCAR

Tél / Fax : + (261 20) 62 226 56
GSM : + (261 32) 52 349 00        
           + (261 33) 09 866 56

Email : angapmjg@yahoo.fr
           mjg.parks@gmail.com

Aire Protégée Marine et Côtière SAHAMALAZA (APMC)
DP : ISAIA Raymond
Tél. : +(261 32) 02 972 66
Email : sml.parks@gmail.com
 

Ce ne sont pas les bons plans qui vous manqueront à Sahamalaza. Les aménagements écotouristiques (circuit, hébergement…) sont en cours de création et Sahamalaza - Iles Radama, vous étonnera par ses richesses marines et terrestres.

Au menu de votre visite plongée, balades en forêt, balades en mer à la rencontre de baleines, de dauphins …

Lors des déplacements en pirogue autour l'île de Nosy Faly, des tortues de mer ont pu être observées à une fréquence de 30 à 60 minutes.

Environ à 5-10 km à l'Ouest des îles de Radama il remonte une barrière corallienne ancienne, qui sur son côté occidental forme le tombant continental de Madagascar. Ce récif barrière d'une phase climatique antérieure, remonte actuellement à 5-15m de profondeur et est composé de plateaux coralliens et de tombants subverticaux.

La Baie de Sahamalaza est l'estuaire des rivières d'Andranomalaza, Berondra et Manambaro. Elle sépare la presqu'île de Sahamalaza et la côte de Maromandia et englobe d'importantes surfaces de Mangroves. L'eau de la Baie de Sahamalaza est fortement turbide et constitue un milieu propice pour les crevettes. Le chenal central de la Baie de Sahamalaza atteint environ 20m de profondeur.

Les sites culturels
Trois sites culturels principaux sont actuellement connus :

- Le tombeau royal sur Nosy Berafia. Un roi local était blessé par des traîtres lors de la conquête « merina » par Radama I. Il s'est enfuit à Nosy Berafia où il est mort de ses blessures.

- Le site Tranovy-Sijoro, où le roi local Zafimifotsy s'est suicidé lors des conquêtes merina par Ranavalona, refusant ainsi de devenir un serviteur des conquérants.

- Le tombeau royal de Kapany. La forêt qui entoure le tombeau familial d'un lignage de rois locaux est « fady » pour la population.

Ces divers interdits assurent une prévention de conflits, au sein des communautés locales et pourrait l’être aussi dans les relations de ces dernières avec les immigrants si toutefois ceux-ci respectent les coutumes locales.
 


No image available.