Madagascar National Parks   Appel d'Offres   Conservation   Ecotourisme   Developpement durable   Mise en concession   Recrutement   Accueil   Actualités
Madagascar National Parks
 

Parc National Terrestre
Andohahela
Andringitra
Ankarafantsika
Ankarana
Baie de Baly
Bemaraha
Isalo
Kirindy Mitea
Mananara Nord
Mantadia Andasibe
Marojejy
Masoala
Midongy Befotaka
Montagne d'Ambre
Ranomafana
Tsimanampesotse
Tsingy de Namoroka
Zahamena
Zombitse Vohibasia


Parc National Marin
Mananara Nord
Sahamalaza


Réserve Naturelle Intégrale
Bemaraha
Betampona
Lokobe
Tsaratanana
Zahamena


Réserve Spéciale
Ambatovaky
Ambohijanahary
Ambohitantely
Analamerana
Andasibe Analamazaotra
Andranomena
Anjanaharibe Sud
Bemarivo
Beza Mahafaly
Bora
Cap Sainte Marie
Ivohibe
Kalambatritra
Kasijy
Mangerivola
Maningoza
Manombo
Manongarivo
Marotandrano
Montagne et Forêt d’Ambre
Tampoketsa Analamaintso



Les actualités de l'aire protégée Andranomena
Pas d'actualité pour le moment...
 

Andranomena
La Réserve Spéciale Andranomena se trouve dans le Sud-Ouest. Parmi les espèces endémiques qu’abrite sa forêt, on retrouve la tortue Pyxis planicauda, classée vulnérable et en danger de disparition. Son centre se situe à 20°10°Sud et 44°3°Est.



La Réserve Spéciale Andranomena s’étend sur 6 420 ha et se trouve dans la Région du Menabe, à 30km au Nord de la ville de Morondava. La température moyenne est de l'ordre de 25°C. La végétation est une forêt dense sèche caducifoliée du domaine de l'Ouest avec 3 espèces remarquables de baobab. Elle abrite un nombre important d'espèces faunistiques endémiques locales, régionales et nationales.

Télécharger la Brochure

Brochure Andranomena.pdf


La faune

11 espèces de reptiles et une espèce d’amphibien ont été recensées à Andranomena. 48 espèces d’oiseaux, dix espèces de mammifères et sept espèces de lémuriens vivent aussi dans la réserve. Parmi ces lémuriens, deux espèces sont  diurnes et cinq, nocturnes. Trois sont classées par
l’Union Internationale de la Conservation de la Nature (UICN) comme espèces rares et deux  comme espèces vulnérables

Le meilleur de la faune d’Andranomena

1. Le Propithecus verreauxi, plus communément connu sous le nom de Sifaka, un lémurien endémique très matinal. Ce lémurien est visible vers 7h et 9h du matin au moment où il est très actif mais peut être observé pendant toute la journée.

2.Le Lepilemur ruficaudatus ou Boenga, un lémurien à pelage roux sombre. Il est nocturne, on ne l’aperçoit que quand le soleil se couche.

3. Le Phaner pallescens ou Tanta de son appellation locale, un lémurien dont la fourrure est gris roussâtre. Son dos est orné d’une bande noire, ainsi que ses yeux. Nocturne, il ne sort qu’après 18h.

4. Le Microcebus sp ou Tilitilivahy, un petit lémurien qui n’est visible qu’à partir de 18h.

La flore

Certaines espèces de la famille des  Burseraceae,  des Euphorbiaceae et des Bombacaceae dominent la Réserve Spéciale Andranomena. Les Burseraceae sont représentées par l’espèce endémique malgache du genre Commiphora. L’espèce Euphorbia antso représente 63,3% des familles des Euphorbiaceae. La très forte majorité des espèces de la famille de Bombacaceae sont constituées par l’espèce Adansonia fony.

 

Voyagez malin...

Pour un séjour confortable à Andranomena, il est préférable de se protéger du soleil qui est très généreux dans cette région ! Ayez de bonnes chaussures de marche, des habits légers, des packs d’eau minérale et un imperméable pour votre traversée en mer. Préférez les repas froids.

Les banques les plus proches sont à Morondava. Belo sur Mer, Ambararata et Morondava, ont un centre de santé. Andranomena est couvert par les réseaux téléphoniques Telma, Zain et Orange. La réserve est aussi joignable par BLU.
 

Andranomena s’étend sur un terrain assez plat. Sa particularité dans le Réseau de Madagascar National Parks, est la représentativité assez significative de la biodiversité du Menabe. Une biodiversité d’autant plus précieuse qu’elle est menacée, voire en voie de disparition. Ici, la flore est endémique à plus de 80%.

La réserve abrite plusieurs espèces endémiques malgaches, typiques de la forêt dense sèche caducifoliée. Trois variétés de baobabs, l’Adansonia fony, et l’Adansonia grandidieri, ainsi que des espèces de Commiphora sont concentrées dans la réserve. Pour la faune, deux espèces d’animaux sont endémiques à la région : l’Hypogeomys antimena et la tortue Pyxis planicauda qui sont toutes deux des espèces fragiles.


Une biodiversité endémique menacée

Les activités humaines sont généralement les plus menaçantes pour la réserve d’Andranomena. Elle est très souvent victime de coupe illicite de bois précieux, de feux, de braconnage, de divagation de troupeau de zébus et de la collecte de ses produits secondaires.

Plusieurs espèces à risque sont alors en danger. Elles sont d’ailleurs prioritaires dans la conservation de la réserve spéciale d’Andranomena. Pour la faune, ce sont la tortue terrestre endémique locale, Pyxis planicauda et le carnivore Mungotictis decemlineata decemlineata, dont les habitats sont très réduits, le rongeur Hypogeomys antimena qui est en voie de disparition. Des lémuriens menacés par le braconnage sont aussi hautement surveillés ; ce sont  le Propithecus verreauxi, l’Eulemur rufus et le Lepilemur ruficaudatus.

La conservation de la forêt dense sèche caducifoliée et des lacs temporaires  est également privilégiée. Cette forêt et ces lacs sont un habitat précieux pour la biodiversité. Les lacs qui tarissent en saison sèche hébergent des oiseaux aquatiques, endémiques de Madagascar ou du Menabe. Parmi les espèces végétales victimes d’une exploitation sauvage, il y a le Commiphora guillaumini, le Hazomalania voyroni, le Cedrelopsis grevei, et le Securinega seyrigii
 
Plusieurs activités génératrices de revenus ont été créées pour limiter le recours des villageois aux ressources forestières et atténuer ainsi les pressions sur la réserve. Élevage de canards, culture de pois du cap, d’haricot, d’igname et d’arachide, mise en place de pépinières d’arbres autochtones et d’arbres fruitiers font partie des projets réalisés avec et pour la population.
 


Les microprojets de Andranomena
    • Promotion de petits élevages (canards)
      Bénéficiaire : Commune Rurale Bemanonga
      Financement : Peace Corps,
       
    • Approvisionnement en semences pour les cultures sèches (pois de cap, haricot, arachide)
      Bénéficiaire : Commune Rurale Bemanonga
      Financement : Madagascar National Parks, KfW,
       
    • Approvisionnement en semences pour la culture d’igname,
      Bénéficiaire : Commune Rurale Bemanonga
      Financement : Madagascar National Parks, KfW, SAHA Menabe
       
    • Appui à la production de plants en pépinière d’arbres autochtones et fruitiers
      Bénéficiaire : Commune Rurale Bemanonga
      Financement : Peace Corps,
       
    • Valorisation de monka (ancien défrichement)
      Bénéficiaire : Commune Rurale Bemanonga
      Financement : Peace Corps,
       
    • Promotion de la fabrication de foyer améliorée
      Bénéficiaire : Commune Rurale Bemanonga
      Financement : Peace Corps,
       

Plan de route :

La réserve spéciale d’Andranomena est à 30km au Nord de la ville de Morondava, sur une route accessible toute l’année. Vous pouvez rejoindre la réserve en voiture ou en avion.

La compagnie aérienne Air Madagascar assure un vol régulier vers Morondava et le transfert vers Andranomena se fait en voiture.

Par route :

L’itinéraire Antananarivo – Morondava- Belo sur Tsiribihina
- Antananarivo – Morondava est un trajet de 600km, dont 100km de route secondaire en cours de réhabilitation.

- De Morondava, Belo sur Tsiribihina et Bekopaka qui est l’entrée Sud du parc, la piste est en terre, accessible d’avril à novembre. C’est un voyage de 200km soit 8h de route en 4X4. Réservez avec au moins 1h pour traverser  le Tsiribihina en bac, à 100 km  au Nord de Morondava.

ou

Par taxi-brousse :

- Tanà-Morondava

- Antsirabe-Morondava

Deux circuits font la traversée d’Andranomena. Le tarif de guidage est de 5.000 Ar et le portage est de 3.000 Ar. À l’aventure ! 

Tarifs de guidage La Réserve Spéciale Andranomena

CIRCUIT
Nom du circuit Fiche technique Tarif
Le circuit Antsarongaza Durée : 2h
Distance : le point de départ est à 5km de l'entrée de la réserve.

Vous évoluerez à travers la forêt dense sèche qui vous mènera aux pieds des arbres géants : les baobabs jumeaux, le baobab mâle et les baobabs amoureux. Ces derniers sont en fait des baobabs enlacés les uns autour des autres. La légende raconte qu’ils portent chance aux amoureux… C’est aussi le circuit idéal pour croiser en chemin des oiseaux d’eau, aux lacs provisoires ainsi que le lémurien, Propithecus verreauxi.
Guidage : 5.000 Ar

Portage : 3.000 Ar

 

CIRCUIT
Nom du circuit Fiche technique Tarif
Le circuit des quatre lacs Durée : 2h30 à pieds autour des quatre grands lacs d'Andranomena que sont les lacs Andranovorinapela, Andranovorivato, Andranovorikinga et Andranovory baban'i Kasampa.
Distance : le point de départ est à 5km de l'entrée de la réserve.

Des oiseaux d’eau endémiques se donnent rendez-vous sur ces lacs. Traversée de forêt dense et de baobabs, découverte des lémuriens Propithecus verreauxi et le Lepilemur ruficaudatus ainsi que des reptiles sont au menu.
Guidage : 5.000 Ar

Portage : 3.000 Ar




Madagascar National Parks a un bureau à Morondava pour vous accueillir.  Un bureau de liaison se trouve également à la Réserve Andranomena. Il est conseillé de loger à Morondava, qui est situé à 30km.

Contacts :

Madagascar National Parks Toliary
Rue LEDA Albert – BP 400
601 Tuléar
Madagascar

Tél. : + (261 20) 94 435 70
Fax : + (261 20) 94 430 32
Email : angaptle@gmail.com

GSM : +(261 32) 07 606 77
Email : angaptle@yahoo.fr
angaptle@gmail.com

Direction de la Réserve Spéciale d’Andranomena
Immeuble Ny Havana – Andakabe
BP 202 - 619 Morondava Madagascar
Tél. : + (261 20) 95 921 28
Tél. : + (261 20) 95 921 28 (standard)

Email : krm.parks@gmail.com
arn.parks@gmail.com

 

Vous n’allez pas être déçu de visiter les alentours de la réserve d’Andranomena. L’Allée des baobabs est un endroit féerique que vous ne devrez pas rater, particulièrement au couchant. L’Allée est à 14 Km de Morondava, accessible en voiture ou en VTT sur la route reliant Morondava à Belo sur Tsiribihina. A l’occasion, prenez part à la cérémonie du « Zotso botry » pour la mise à l’eau d’un nouveau boutre. C’est une belle tradition, haut en couleur de la communauté de Belo sur Mer.
     
À 100 Km au Sud de Morondava, visitez le chantier de boutres à Belo sur Mer. C’est le grand atelier de construction de boutres traditionnels de tout Madagascar. Il est accessible en vedette, en pirogue ou en boutre et en 4x4, pendant la saison sèche.
 
À la fin du mois de juillet est organisé le marathon « Vositse ». C’est une course internationale dédiée à l’environnement à laquelle participent athlètes étrangers et nationaux.
 

      3