Madagascar National Parks   Appel d'Offres   Conservation   Ecotourisme   Developpement durable   Mise en concession   Recrutement   Accueil   Actualités
Madagascar National Parks
 

Parc National Terrestre
Andohahela
Andringitra
Ankarafantsika
Ankarana
Baie de Baly
Bemaraha
Isalo
Kirindy Mitea
Mananara Nord
Mantadia Andasibe
Marojejy
Masoala
Midongy Befotaka
Montagne d'Ambre
Ranomafana
Tsimanampesotse
Tsingy de Namoroka
Zahamena
Zombitse Vohibasia


Parc National Marin
Mananara Nord
Sahamalaza


Réserve Naturelle Intégrale
Bemaraha
Betampona
Lokobe
Tsaratanana
Zahamena


Réserve Spéciale
Ambatovaky
Ambohijanahary
Ambohitantely
Analamerana
Andasibe Analamazaotra
Andranomena
Anjanaharibe Sud
Bemarivo
Beza Mahafaly
Bora
Cap Sainte Marie
Ivohibe
Kalambatritra
Kasijy
Mangerivola
Maningoza
Manombo
Manongarivo
Marotandrano
Montagne et Forêt d’Ambre
Tampoketsa Analamaintso



Les actualités de l'aire protégée Ambohitantely
Pas d'actualité pour le moment...
 

Ambohitantely
La Réserve Spéciale d'Ambohitantely se trouve dans la région d’Analamanga. Cette réserve abrite les derniers vestiges de forêt du plateau central. Elle est la passerelle entre les forêts denses humides sempervirentes de haute altitude et les forêts sclérophylles de moyenne altitude de Madagascar. C’est aussi le royaume du lémurien Eulemur fulvus et le ciel de prédilection des oiseaux. GPS : 47° 12' et 47° 20' de longitude Est et 18° 04 et 18° 14' de latitude Sud.



La réserve spéciale d’Ambohitantely est à 140 km au Nord-Ouest d'Antananarivo, dans le district d'Ankazobe. Elle couvre le rebord Sud - Est du Tampoketsa d'Ankazobe. Ambohitantely, c’est aussi 1.800 ha de forêt naturelle et 3.800 ha de savane herbeuse. Cette Réserve Spéciale est l’unique aire protégée dans la région d’Analamanga.

Télécharger la Brochure

Brochure Ambohitantely.pdf


La faune

Le lémurien Eulemur fulvus et quelques variétés endémiques d’oiseaux sont les espèces rares d’Ambohitantely. Sur les 12 espèces de mammifères recensés,  trois sont des Lémuriens. Ce sont le Microcebus rufus et Avahi laniger, tous deux nocturnes, et l’Eulemur fulvus, diurne (cathéméral). La réserve renferme aussi des rongeurs et des espèces du genre Microgale.

Chez les oiseaux, 48 espèces sont dénombrées. La plupart sont endémiques de Madagascar mais aucune n’est endémique d'Ambohitantely. Deux espèces menacées sont recensées à savoir le Madagascar Harrier Circus macroscles, une espèce classée vulnérable (VU) d’après l’IUCN, 2008 et le Lophotibis cristata ou Ibis huppé de Madagascar. La RS d’Ambohitantely est la seule aire protégée qui abrite le Madagascar harrier.

17 éspèces d’amphibiens et autant de reptiles ainsi que des rongeurs complètent la liste d’Ambohitantely.

La flore

La moitié de la réserve spéciale d’Ambohitantely est occupée par la forêt naturelle, 35% de savane herbeuse et 15% de plantations exotiques. Au cœur de la réserve, on a une forêt ripicole  dans les bas fonds : les troncs d’arbres ont un gros diamètre. La canopée est de 16m, sur la forêt de haut versant. Dans la forêt de plateau, les arbres forment une voûte de 6 à 8m de hauteur. Enfin, dans les forêts de crête, les tiges sont fines. 

La Réserve Spéciale d’Ambohitantely est connue pour son étonnant peuplement de palmiers dont le Dypsis decipiens, espèce endémique du centre de Madagascar localisé, entre Ankazobe et Fianarantsoa. C’est un palmier qui pousse surtout dans les lisières et sur les pentes, l'espèce ne s'adaptant pas au cœur de la forêt. 35 familles de végétaux sont rencontrées dans la réserve spéciale d’Ambohitantely

Voyagez malin...

De mai à octobre, il fait froid à Ambohitantely : portez des vêtements chauds. De novembre à mars, n’oubliez pas vos coupe-vent. Il n’y a pas de marché sur place, vous devez vous approvisionner en nourriture à Ankazobe, qui a également un centre de santé, en cas d’urgence.
Ambohitantely n’est couvert par aucun réseau téléphonique.
 

L’histoire d’une réserve spéciale

La forêt d’Ambohitantely est devenue « Réserve spéciale Botanique » en 1982, un statut particulier qui la protège contre toute forme d'exploitation. En 1996, Madagascar National Parks a commencé à gérer la Réserve Spéciale d'Ambohitantely. A cet effet, une structure de conservation, un plan d'aménagement et de gestion de la réserve ont été établis.

Les Merina, les Betsimisaraka et les Betsileo vivent dans cette région. Ambohitantely et ses environs comptent 4 800 âmes qui pratiquent l’élevage et l’agriculture. L’artisanat de la vannerie est bien maîtrisé par les habitants de la région.


Vestiges des forêts naturelles

La Réserve Spéciale d’Ambohitantely a un rôle stratégique pour la conservation. Ses forêts sont les derniers fragments et vestiges des forêts naturelles des hauts plateaux de Madagascar. L’étude des effets de la fragmentation de ces forêts des hauts plateaux est inéluctable pour gérer rationnellement la biodiversité. Ces forêts rescapées sont aussi un havre pour la faune et la flore, endémiques pour une bonne partie. Ambohitantely qui a également une fonction écologique, est le château d’eau des affluents des fleuves Betsiboka et Ikopa qui enserrent le Tampoketsa d'Ankazobe. 

Protégeons les palmiers !

La conservation de la biodiversité d’Ambohitantely a été organisée autour de la protection de cette forêt naturelle. Parmi les espèces végétales prioritaires à la conservation, on retrouve le palmier Dypsis decipiens qui ne recouvre qu’une dizaine d'hectares à peine dans toute la réserve. La collecte de ses graines, qui s’est transformée en une véritable surexploitation, et les feux de brousse ont fragilisé cette espèce. Parmi les animaux, la protection du lémurien Eulemur fulvus est privilégiée.

La population s’implique

Même s’ils ont largement régressé, les feux de brousse n’épargnent pas Ambohitantely. Madagascar National Parks se joint aux habitants riverains de la réserve pour l’entretien des pare feux. Partenaires sûrs, les villageois se lancent, avec l’appui de Madagascar National Parks, dans la création de pépinière, la préparation des sols, la plantation et l’entretien.

Le climat est froid et sec de mai à septembre, avec une faible bruine qui atténue l’aridité. La chaleur et la pluie reviennent à Ambohitantely et ses environs d’octobre à avril. Le mercure est assez bas, oscillant entre 18°C et 13°C dans l’année. C’est un climat tropical d’altitude.


Les microprojets de Ambohitantely

Par Route :

Prenez la Route Nationale N°4 qui relie Antananarivo à Mahajanga. Bifurquez à Firarazana au Point Kilométrique 125. Puis, roulez sur 15 Km sur une route secondaire. Elle est accessible toute l’année mais un peu pénible pendant la saison des pluies, de décembre à mars. Tout le trajet est de 140 Km sur 3h.

Par Taxi brousse :

Antananarivo - Ankazobe
Stationnement : Antaminena – Vassacos ; tous les jours. C’est une route de 95 Km en 2h.

D’Ankazobe, rejoignez Firarazana sur une route de 30 Km en 45 mn, environ. C’est à Firarazana que se trouve la dernière bifurcation vers la Réserve Spéciale Ambohitantely. C’est une route de 15 Km en 2h qu’il faudra s’offrir…à pied, sauf si vous disposez d'un véhicule 4x4!

 

Six circuits écotouristiques font le tour de la réserve spéciale d’Ambohitantely. Les guides sont payés en fonction de la durée de la visite soit 3.000 Ar pour moins de 2h et 5.000 Ar pour plus de 2h.

Tarifs de guidage Réserve Spéciale d'Ambohitantely

CIRCUIT FACILE
Nom du circuit Fiche technique Tarif
Le circuit du jardin botanique Durée : 4h de marche
Distance : 4 km

Cette étape permet d’admirer les palmiers et les orchidées de la forêt d’Ambohitantely ainsi que les lémuriens, les oiseaux et les reptiles.
Guidage :
3.000 Ar pour moins de 2h

Guidage :
5.000 Ar pour plus de 2h

 

CIRCUIT FACILE
Nom du circuit Fiche technique Tarif
Le circuit du sentier botanique Durée : 4h de marche
Distance : 3,2 km

Ce circuit mène vers les chutes d'eau de 50 m de hauteur et les grottes de chauve-souris. Le sentier a été aménagé au cœur des prairies d’orchidées épiphytes, avec en plus des oiseaux endémiques qui déploieront leurs ails dans le ciel.
Guidage :
3.000 Ar pour moins de 2h


Guidage :
5.000 Ar pour plus de 2h

 

CIRCUIT FACILE
Nom du circuit Fiche technique Tarif
Le circuit du sentier botanique vers le Doany d'Ampasandoaka Durée : 4h de marche
Distance : 5,360 km

Le sentier botanique traverse le territoire du lémurien mascotte d’Ambohitantely et conduit vers le Doany d’Ampasandoaka, lieu sacré de rituels.

Le circuit est une ascension de 1.662 m au bout de laquelle une vue panoramique de la réserve d’Ambohitantely est offerte.
Guidage :
3.000 Ar pour moins de 2h


Guidage :
5.000 Ar pour plus de 2h

 

CIRCUIT FACILE
Nom du circuit Fiche technique Tarif
Le circuit de Vatobe Antsolaitra Durée : 2h de marche ou accessible pour un tour en voiture
Distance : 2,600 km

L’itinéraire conduit vers le musée archéologique et Orchidarium. Huit espèces d’orchidées lithophytes et terrestres poussent dans cette serre. Le circuit se termine au site archéologique de Vatobe Antsolatra qui renferme un vestige d’habitation datant du règne d’Andrianampoinimerina. L’histoire raconte que les remparts ont servi de protection à une résidence secondaire des rois de cette époque. Mais, selon d’autres versions, les occupants de ces lieux étaient…des bouviers !
Guidage :
3.000 Ar pour moins de 2h

Guidage :
5.000 Ar pour plus de 2h

 

CIRCUIT FACILE
Nom du circuit Fiche technique Tarif
Le circuit Dypsis decipiens Durée : 2h de marche ou accessible pour un tour en voiture
Distance : 4 km

Ce circuit est celui du palmier royal, le Dypsis decipiens.
Guidage :
3.000 Ar pour moins de 2h

Guidage :
5.000 Ar pour plus de 2h

 

CIRCUIT DIFFICILE
Nom du circuit Fiche technique Tarif
Le boucle circuit Durée : 4 à 5h sur une pente abrupte
Distance : 6,360 km

Il enchaîne les circuits du Sentier botanique et du Doany Ampasandoaka.
Guidage :
3.000 Ar pour moins de 2h


Guidage :
5.000 Ar pour plus de 2h




Un bureau d’accueil vous attend à la Réserve, vous pouvez vous y informer sur votre plan de séjour et les circuits. Cinq guides travaillent à Ambohitantely, mais des indications claires et faciles vous permettront de vous orienter dans la réserve. 

La réserve d’Ambohitantely dispose aussi de trois sites de campements. Chaque aire de campement est équipée de trois WC, trois douches et deux bornes fontaines.


Les tarifs :

- Deux aires de camping ayant chacune 4 tentes à 2 places : 2000Ar/nuitée/tente
- Une aire de camping ayant 7 tentes à 2 places: 2000Ar/nuitée/tente
Il est possible de louer des équipements de camping.


Tarifs

Tentes à deux places : 2000 Ar/ Jour/tente
Tentes à une place : 2000 Ar/ Jour/tente

Un gîte d’étape se trouve à la bifurcation de Firarazana. Il est géré par le fokontany, et le confort est assez précaire. Un hôtel sans confort est établi à Ankazobe.


Contacts :

Immeuble Madagascar National Parks
Ambatobe - BP 1424
101 Antananarivo

Tél. : + (261 20) 22 415 38
         + (261 20) 22 418 83

Email : contact@madagascar.national.parks.mg

Réserve Spéciale d’Ambohitantely
Tél. Standard : 033 01 958 04 (vacation : 12h – 14h et 17h – 18h)

Chef de Réserve :
M. RAMAROVELO Arthur

GSM : +(261 32) 45 457 10
 

Adeptes du trekking, grands amoureux des oiseaux, passionnés de flore sauvage, vous êtes chez vous à Ambohitantely. Mais cette réserve a plus d’un tour dans son sac.

A 79 Km d’Antananarivo, à Ambohidambina, vous trouverez la tombe des célèbres Ikotofetsy et Imahakà. Personnages mythiques des contes malgaches, Ikotofetsy et Imahakà sont deux jeunes gens rusés et toujours épris d’aventures.  A 94 Km d’Antananarivo est construit le barrage Fitososona d’Ankazobe. A 118 Km est établi le site culturel d’Ankazosoary. C’est à ces endroits qu’est érigée la stèle qui commémore la rencontre historique d’Andrianamampoinimerina, roi respecté sur le royaume merina (1787-1810) et des souverains Sakalava.

Un peu plus loin, à 121 Km, vous visiterez la station forestière de Manankazo. Elle est longée d’une rivière au bord de laquelle vous aurez des pique-niques conviviales.

Enfin, à 10Km de là, au point kilométrique 131, faites un saut à la réserve naturelle de Sohisika. C’est un site géré par le
Missouri Botanical Garden (MBG), qui protège l’espèce Sohisika.