Madagascar National Parks   Appel d'Offres   Conservation   Ecotourisme   Developpement durable   Mise en concession   Recrutement   Accueil   Actualités
Madagascar National Parks
 

Parc National Terrestre
Andohahela
Andringitra
Ankarafantsika
Ankarana
Baie de Baly
Bemaraha
Isalo
Kirindy Mitea
Mananara Nord
Mantadia Andasibe
Marojejy
Masoala
Midongy Befotaka
Montagne d'Ambre
Ranomafana
Tsimanampesotse
Tsingy de Namoroka
Zahamena
Zombitse Vohibasia


Parc National Marin
Mananara Nord
Sahamalaza


Réserve Naturelle Intégrale
Bemaraha
Betampona
Lokobe
Tsaratanana
Zahamena


Réserve Spéciale
Ambatovaky
Ambohijanahary
Ambohitantely
Analamerana
Andasibe Analamazaotra
Andranomena
Anjanaharibe Sud
Bemarivo
Beza Mahafaly
Bora
Cap Sainte Marie
Ivohibe
Kalambatritra
Kasijy
Mangerivola
Maningoza
Manombo
Manongarivo
Marotandrano
Montagne et Forêt d’Ambre
Tampoketsa Analamaintso



Les actualités de l'aire protégée Analamerana
Pas d'actualité pour le moment...
 

Analamerana
La Réserve Spéciale d’Analamerana est localisée dans le Nord Est de Madagascar. Elle est la seule aire protégée malgache à abriter le lémurien Propithecus perrieri. Sur les sept espèces de baobabs connus sur l’île, trois ont élu domicile au cœur de la réserve. GPS : 12° 41' et 12° 53' de latitude Sud -49° 21' et 49° 37' de longitude Est



La Réserve Spéciale d’Analamerana s’étend sur 34 700 ha à cheval entre la Région Ouest appelée Diana et la Région Est appelée Sava. La Réserve s'élève du littoral de l'Océan Indien à l'Est,à 10 m d'altitude pour culminer jusqu'au plateau de l'Ankarana à l'Ouest à 648 m d'Altitude à Antsohihibe.

Télécharger la Brochure

Brochure Analamerana.pdf


La faune

L’avifaune d’Analamerana compte nombreuses espèces dont sept sont endémiques. Parmi ces oiseaux figurent les huit plus rares au monde comme le Vanga de Van Dam Xenopirostris damii.

Par contre, le climat et le caractère assez dénudé d'une bonne partie de la réserve ne favorisent pas trop l'abondance des reptiles et amphibiens. Toutefois, Analamerana reste une terre conquise pour le Furcifer petteri, le Boa manditra et le Boa madagascariensis.

Le meilleur de la faune d’Analamerana

1- Le Propithecus perrieri ou Akomba jôby. C’est un lémurien endémique d’Analamerana. On l’aperçoit toute l’année à Ankavanana, Antombiratsy, Analabe ou à Andrafiamena.

C’est une espèce en danger critique qui figure parmi les 25 espèces de primates les plus menacés au monde.

2- L’Eulemur sanfordi ou Ankomba biharovôko. C’est aussi un lémurien que l’on retrouve de janvier à décembre à Ankavanana, Antombiratsy, Analabe ou à Andrafiamena.

3- Le Galidia elegans dambrensis ou Vontsira. C’est un mammifère que l’on peut apercevoir à Ankavanana, Antombiratsy, Analabe ou à Andrafiamena en temps de pluie.

4- Le Xenopirostris damii ou Vanga de Van Dam. Cet oiseau de la famille des Vangidae est endémique. Sa distribution est très restreinte dans la grande Ile. Cette espèce est le Vangidae le plus rare et le plus menacé de l’île. Elle est classée en danger (EN) par l’IUCN en 2008.

5- Le Héron crabier blanc Ardeola idae. Cet oiseau de la famille de l’Ardeidae est une espèce migratrice et endémique de Madagascar. Elle est classée en danger (EN).

La flore

La Réserve Spéciale Analamerana renferme à la fois des espèces typiques de l’écorégion de l’Ouest, de l’Est et du Centre. Ainsi, trois espèces de baobabs sur les sept connues à Madagascar se trouvent dans la Réserve : l’Adansonia perrieri, l’Adansonia madagascariensis et l’Adansonia suareziensis. Six espèces de palmiers y ont été également inventoriées.  

Le meilleur de la flore d’Analamerana

1- L’Adansonia perrieri ou Bozy. C’est une espèce endémique de Madagascar. On le trouve à Antaignaombihely, Analabe et Ankarana.

2- Le Coffea saharenanensis ou Kafeala. Il pousse généralement à Analabe, Ankavanana et Antombiratsy.

3- L’Eugenia analameranensis ou Rôtro. On l’aperçoit également à Analabe, Ankavanana et Antombiratsy.

 

Voyagez malin...

Pour une visite confortable dans la Réserve Spéciale d’Analamerana, ayez sur vous un imperméable, des chaussures de brousse, des produits anti-moustiques, et des bouteilles d’eau minérale. Les banques les plus proches sont à Antsiranana où l’on trouve des centres de santé. La région d’Analamerana est couverte par les réseaux téléphoniques Orange et Zain.

L’histoire d’une réserve spéciale

En 1956, Analamerana fut classée Réserve Spéciale sous la gestion de la Direction des Eaux et Forêts, par le biais du Triage Forestier d'Anivorano-Nord. Cette Réserve Spéciale Analamerana a un rôle stratégique pour la conservation. Dans tout le réseau des aires protégées de Madagascar, elle est la seule à abriter le Propithecus perrieri et trois espèces de Baobab sur les 7 connues. C’est cette forte représentativité qui fait la force d’Analamerana car rares sont les parcs qui regroupent autant d’espèces sur une aire aussi limitée.


Au service des hommes ?

Huit rivières coulent dans la Réserve Spéciale Analamerana. Elles approvisionnent en eau potable les populations d’Anivorano, de Sadjoavato et d’Ankarongana et irriguent les 12 000 ha de plaine d'Irodo et d'Ambohibory. Les forêts de galeries qui serpentent les vallées encastrées et longent les pentes escarpées protègent les sols et les bassins versants de trois communes de la région. C’est un coup de pouce de la nature à l’agriculture.

Malheureusement, l’activité humaine compromet l’intégrité de l’écosystème car Analamerana est souvent la scène d’incendies volontaires  pour renouveler les pâturages, de défrichements incontrôlés ou de coupe illicite de bois. Le marché du bois précieux est particulièrement important dans cette région.

La région est dominée par un massif calcaire avec de nombreux affleurements rocheux : les Tsingy. C'est un plateau karstique comprenant d'Est en Ouest le massif d'Analamerana, le massif d'Antsohy et une partie de la chaîne de l'Andrafiamena. Analamerana s'élève du littoral de l'Océan Indien à l'Est, à 10 m d'altitude à peine pour dominer le plateau de l'Ankarana à l'Ouest. Le climat est humide et chaud. La saison sèche est distinctement marquée de juin à août et la température varie de 20 à 30°C pour donner une moyenne annuelle de 25°C.


Les microprojets de Analamerana
  • a) Microprojets communautaires (Infrastructures sociales, économiques, culturelles)

    • Construction d’un barrage
      Bénéficiaire : Communes Rurale Ankarongana
      Financement : Madagascar National Parks; GEF/Banque Mondiale
       
    • Construction d’un puits
      Bénéficiaire : Communes Rurale: Enakara
      Financement : ACCORDS
       
    • Construction école
      Bénéficiaire : Communes Rurale Ankarongana
      Financement : Madagascar National Parks; GEF/Banque Mondiale

    b) Microprojets Génératrices de revenus

    • Promotion reboisement
      Bénéficiaire : Communes Rurales Anivorano nord; Sadjoavato; Ankarongana et Maromokatra
      Financement : Madagascar National Parks; GEF/Banque Mondiale
       
    • Amélioration santé animale et pâturage
      Bénéficiaire : Communes Rurales Ankarongana; Maromokatra et Anivorano nord
      Financement : Recettes sur les Droits d’entrée
       
    • Construction de 4 puits
      Bénéficiaire : Communes Rurales Ankarongana; Antsoha et Anivorano nord
      Financement :Recettes sur les Droits d’entrée

Indications :

Antananarivo- Analamerana est un trajet de 24h qui ne peut se faire qu’entre mai et novembre, à la saison sèche.

Par Route :

D’Antananarivo, prenez la route Nationale 6. Vous pouvez :
- Bifurquer à Antanandrainitelo, à 45 km d’Antsiranana. La route est goudronnée. Continuez sur 20 Km jusqu’à Irodo. La route est en mauvais état. Enfin, ralliez la Réserve d’Analamerana en moto, à vélos ou à pieds.

Ou

- Bifurquer à 60 Km d’Antsiranana à Sadjoavato. C’est une route goudronnée. Continuez sur 25 Km, jusqu’à la Commune Rurale Ankarongana. La route est assez cahoteuse. Atteignez la réserve en moto, à vélos ou à pieds.

Par Taxi- brousse :

Antananarivo - Antsiranana
- Stationnement : Ambodivona , tous les jours

Par avion :

La compagnie Air Madagascar assure un vol régulier vers Antsiranana, aéroport d’Arachard.  Le transfert vers la Réserve Spéciale d’Analamerana se fait en voiture, un 4X4 est conseillé.

Pour votre transfert, rejoignez :
- Anivorano Nord : 75 km de route pour 1h 30.


Ou

- Irodo en voiture 4X4. De là, ralliez la réserve spéciale en moto, à vélo ou à pieds.

Ou

- La Commune Rurale Ankarongana, en voiture 4X4. De là, regagnez la réserve en moto, à vélo ou à pieds.
 

CIRCUIT Tarif / Groupe
Tous les circuits 5.000 Ar

Porteur: 5000 AR / porteur / jour





Le bureau de la Réserve Spéciale d’Analamerana se trouve à Anivorano Nord où vous pourrez vous informer sur votre séjour. Pour l’heure, Analamerana n’est pas équipée pour vous héberger mais il est possible de loger chez l’habitant, dans des conditions modestes. Un hôtel avec un confort moyen est établi à proximité de la réserve.

Contacts :

Direction Inter-Régionale de Madagascar National Parks à Antsiranana
Route de l’Aéroport BP 475
201 ANTSIRANANA

Tél./fax : (261 20) 82 213 20
GSM : +(261 32) 02 531 27 (Standard)
Email : ara@parcs-madagascar.com

Réserve Spéciale Analamerana
BP 475 – 201 Antsiranana

anl@parcs-madagascar.com



CR : ABDOUL-KADRI Hervé???
Tél. : + (261 02) 02 835 30
          + (261 32) 04 751 27
 

La Réserve d’Analamerana ne dispose pas encore de circuits. Mais la région est une mosaïque de sites et d’évènements culturels à découvrir absolument. En dehors de la réserve, vous aurez l’occasion de visiter les Tsingy rouges, à 15 Km sur la route nationale 6. Le site est accessible en 4x4.  Le lac sacré d’Antagnavo est un endroit mirifique qui vous séduira. Il est à 4Km sur la route nationale 6, accessible en 4x4.

Plusieurs festivals ponctuent le quotidien de la région. En juillet et août, les habitants célèbrent le “ Kabiry” à Ambilobe pendant quatre jours. 3.500 personnes sont attendues à cette manifestation culturelle et artistique dédiée à la culture Antakarana dont le “Kabiry” est un instrument musical traditionnel.

En août et septembre, 2.500 personnes se donnent rendez-vous à Ambanja pour participer au “Sorogno” qui sera suivi en octobre par le “Vagnono”. Ce sont des festivals culturels qui ont la particularité d’allier ambiance bon enfant et musique traditionnelle.