Madagascar National Parks   Appel d'Offres   Conservation   Ecotourisme   Developpement durable   Mise en concession   Recrutement   Accueil   Actualités
Madagascar National Parks
 

Parc National Terrestre
Andohahela
Andringitra
Ankarafantsika
Ankarana
Baie de Baly
Bemaraha
Isalo
Kirindy Mitea
Mananara Nord
Mantadia Andasibe
Marojejy
Masoala
Midongy Befotaka
Montagne d'Ambre
Ranomafana
Tsimanampesotse
Tsingy de Namoroka
Zahamena
Zombitse Vohibasia


Parc National Marin
Mananara Nord
Sahamalaza


Réserve Naturelle Intégrale
Bemaraha
Betampona
Lokobe
Tsaratanana
Zahamena


Réserve Spéciale
Ambatovaky
Ambohijanahary
Ambohitantely
Analamerana
Andasibe Analamazaotra
Andranomena
Anjanaharibe Sud
Bemarivo
Beza Mahafaly
Bora
Cap Sainte Marie
Ivohibe
Kalambatritra
Kasijy
Mangerivola
Maningoza
Manombo
Manongarivo
Marotandrano
Montagne et Forêt d’Ambre
Tampoketsa Analamaintso



Les actualités de l'aire protégée Andringitra
Pas d'actualité pour le moment...
 

Andringitra
Le Parc National d’Andringitra se trouve dans le Sud Est. Il abrite le pic Boby, le plus haut sommet accessible de Madagascar. La nature, les traditions et le mystère qui entourent Andringitra font de ce parc un lieu mystique à découvrir. GPS : 22°07’Sud - 22°21’Sud et 46°47’ - 47°02’Est



Andringitra se situe à 47 km au Sud d'Ambalavao le long de la Route Nationale n°7, dans la région de la Haute Matsiatra. Le parc s’étend sur 31 160 ha. Juché sur les hauteurs, son altitude varie entre 650 et 2658 m.

 

Télécharger la brochure

Brochure Andringitra.pdf

 


Concentrée d’endémisme et de diversité, la biodiversité d’Andringitra est préservée par la disposition du parc en pente et par les massifs rocheux.

La faune

Sept (7) espèces de crustacés, 190 espèces d’insectes, y compris les aquatiques, 78 espèces d’amphibiens, 50 espèces de reptiles, 54 espèces de mammifères (lémuriens, carnivores, chauve souris, micromammifères) et 108 espèces d’oiseaux sont recensées dans le parc.

Le meilleur de la faune d’Andringitra

1. Le Lemur catta, lémurien de fourrure brune, la queue annelée de noir et de blanc. Rencontrez-le toute l’année, mais il faut noter que les mois d’octobre et novembre sont les bons moments pour l’observer car c’est la période de la naissance des petits. Visible à travers les circuits de Isahavato et Diavolana, à partir de 2000m d’altitude, cette espèce peut donner naissance à des jumeaux. La dominance hiérarchique chez L. catta est très remarquée. Comme la plupart des autres espèces de lémuriens, les femelles sont dominantes.

2. L’Alectroenas madagascariensis, oiseau de plumage rouge aux contours des yeux colorés dont la gorge et la face ventrale de son corps est blanche, sa queue est rouge violacée et son corps bleu grisâtre est visible dans le circuit Imaitso.

3. Le Buteo brachypterus est un oiseau à bec courbé. Sa poitrine est blanche et marron clair taché de blanc. On le voit à moins de 2300m dans toutes les forêts originelles, les zones forestières dégradées et les zones rocheuses en altitude.

4. Le Furcifer campani, petit caméléon noir moucheté de blanc, de jaune, de rouge avec trois bandes jaunes sur le flanc. Ce reptile aux couleurs chamarrées creuse la terre pour pondre en saison de pluie, de janvier à mars.

5. Le Calumma nasuta est un minuscule caméléon jaune clair dont le mâle porte une ligne latérale blanche claire et une corne. La femelle est de grande taille et porte des écailles visibles. Son corps marron est teinté de vert clair.

6. Le Philépitte faux-souimanga de Salomonsen Neodrepanis hypoxantha. C’est une espèce qui préfère une haute altitude et classée en danger (EN) par l’IUCN en 2008. Andringitra est l’un des meilleurs endroits pour l’observer.

7. Vanga de Pollen Xenopirostris polleni. C’est une espèce de Vangidae et classée menacée par l’IUCN en 2008. Observée à partir du niveau de la mer jusqu’à une altitude de 1000m.

8. Le Rollier terrestre de Crossley Atelornis crossleyi, une espèce menacée et l’une des espèces appartenant à une famille endémique Brachypteraciidae.

La flore

Quelques 1000 espèces de plantes sont connues à l'intérieur du Parc National d’Andringitra. La végétation diffère selon la forêt, dense humide de basse altitude ou de moyenne altitude. Mais la végétation des montagnes est la plus intéressante : les arbres y sont petits, plus ramifiés avec une tendance à la sclérophyllie.

Le meilleur de la flore d’Andringitra

1. L’Aloes andringitriensis, aloès endémique d’Andringitra, est réputé pour ses fleurs spectaculaires qui s’épanouissent de juin à septembre. Votre appareil photo en bandoulière, prenez le circuit Diavolana pour le trouver. 

2. L’Immortel ou Helychrisum mirabile est une plante à feuilles mauves dont la fleur blanche s’ouvre entre juillet août.  On trouve cette plante rare dans la zone rocheuse du
circuit Diavolana

3. Le Rhipsalis baccifera est une espèce de Cactacées. Épiphyte, cette plante pousse sur les troncs d’arbre. Elle est de couleur verte, succulente, et vit dans la forêt. Le Rhipsalis baccifera est célèbre pour ses ramifications pendantes. Le
circuit Imaitso est le meilleur endroit pour le voir.

4. La Ficus rubra. C’est une plante épiphyte qui s’enroule autour d’un tronc depuis le niveau du sol jusqu’en haut. L’arbre est ainsi étranglé jusqu’à ce qu’il meurt, après quelques années. Une plante sauvage que le
circuit Imaitso vous fera découvrir.

5. L’Osbeckia andringitrensis est un arbuste endémique d’Andringitra. Elle est connue pour ses petites feuilles vertes dont les ramifications sont en forme d’œuf. Découvrez cette plante en empruntant les
circuit Diavolana et Isahavato.

Voyagez malin...

Mettez dans vos valises des vêtements chauds et un imperméable, le temps est versatile à Andringitra. Munissez-vous de bonnes chaussures de marche pour le trekking. Pensez à vous approvisionner de boissons et nourritures en conserve à Ambalavao.

Les banques les plus proches se trouvent à Fianarantsoa. En cas d’urgence, les centres hospitaliers d’Ambalavao et de Namoly peuvent vous accueillir. Les réseaux téléphoniques d’Orange et de Airtel couvrent la région. Il existe plusieurs points d’appel à l’intérieur du parc.
 

L’histoire du Parc

La Réserve Naturelle Intégrale Andringitra a été fondée en 1927.  En 1998, Andringitra devient un Parc National qui fut inauguré en 1999. Il est l’un des six parcs classés, en 2007, comme Patrimoine Naturel Mondial des Forêts de l’Atsinanana.  Andringitra est situé dans le pays Betsileo. Ce tribu vit de la riziculture en terrasse et de l’élevage. La partie Ouest du parc est habitée par le tribu Barabory, à l’Est se trouvent les Baraharonga, descendants des migrants venant du Sud-Est.

Un couloir forestier

Andringitra est relié  à la Réserve Spéciale du Pic d'Ivohibe-lien- et au Parc National de Ranomafana grâce à un couloir forestier de 180 Km. Ce couloir est un authentique refuge pour la faune et la flore. Situé sur un plateau cristallin très élevé, Andringitra est constitué à l’Ouest par le gneiss d’Amborompotsy et à l’Est par du granit magmatique. Une série de gigantesques dômes rocheux et de chaîne de rochers aux arêtes étroites se dessinent sur les hauteurs, donnant un paysage lunaire.

Frais et pluvieux

Le cœur de la zone touristique est le plus glacial : les températures varient de -7°C à 25 °C. Le climat est capricieux en altitude : attendez-vous à des crachins imprévisibles !

Le mois de février est pluvieux dans l’Andringitra tandis que les mois de juillet et août sont frais. Le versant Est, qui a un climat tropical humide, bat les records de pluviométrie avec 4000 mm de pluie par an. La température moyenne est de 21º C.  L’Ouest subit un effet de fœhn, un vent chaud et sec. Les fleuves du Zomandao, un affluent du Mangoky, de Menarahaka et de Iantara, des affluents de Manampatra et Rienana sillonnent le parc.


Les microprojets de Andringitra
  • a) Microprojets communautaires (Infrastructures sociales, économiques, culturelles)

    • Construction de deux (2) hangars d'exposition des articles de souvenir
      Bénéficiaire : Commune Rurale Sendrisoa, village Ambalamanandray
      Financement : Recettes sur les Droits d’Entrée
       
    • Réhabilition de deux (2) hangars d'exposition des articles de souvenir
      Bénéficiaire : Commune Rurale Sendrisoa, village Ambalamanandray
      Financement : Recettes sur les Droits d’Entrée
       
    • Construction d'un bâtiment annexe servant aux soins des malades au sein du Centre Sanitaire de Base niveau 1
      Bénéficiaire : Commune Rurale Sendrisoa, village Ambalamanandray
      Financement : Recettes sur les Droits d’Entrée
       
    • Amélioration d'un bâtiment servant d'une Ecole Primaire Publique
      Bénéficiaire : Commune Rurale Vohitsaoka, village de Morarano
      Financement : Recettes sur les Droits d’Entrée
       
    • Amélioration d'un bâtiment servant d'une Ecole Primaire Publique et dotation de matériel pédagogique
      Bénéficiaire : Commune Rurale Ivongo, Ankarena
      Financement : Recettes sur les Droits d’Entrée
       
    • Construction de 43 Greniers Communautaires Villageois
      Bénéficiaire : Communes Rurales Vohitsaoka, Sendrisoa, Antambohobe, Miarinarivo
      Financement : Madagascar National Parks – Kfw / WWF
       
    • Construction de 9 barrages
      Bénéficiaire : Communes Rurales Sendrisoa (village Ampahidranobe (Namoly) ; Ranomandry (Namoly) ; Marositry (Namoly) ; Ambodiriakely (Namoly) ; fokontany de Morarano (Ialahita), Ivongo (village Ankarena Nord) ; Antambohobe (Sahatenina ; village de Fiarena Manjarivolo ; village d'Ihorononda).
      Financement : Madagascar National Parks – Kfw / WWF
       
    • Réhabilitation de 5 barrages
      Bénéficiaire : Communes Rurales Antambohobe (Sahatenina ; village de Fiarena (Manjarivolo) ; village d'Ihorononda) ; Sendrisoa (village Ampahidranobe (Namoly) ; Ranomandry (Namoly)).
      Financement : Madagascar National Parks – Kfw
       
    • Dotation des tables bancs pour une EPP
      Bénéficiaire : Commune Rurale Sendrisoa, Ampasimbe
      Financement : Madagascar National Parks – Kfw

    b) Microprojets pour des Activités Génératrices de Révenu

    • Vulgarisation du SRI (riziculture) avec une parcelle de démonstration de 5ha
      Bénéficiaire : Communes Rurales Miarinarivo (Ambalamanenjana) ; Sendrisoa (Antanifotsy) ; Vohitsaoka (Morarano)
      Financement : Madagascar National Parks – Kfw / WWF
       
    • Promotion de l’Apiculture (3 microprojets)
      Bénéficiaire : Communes Rurales Sendrisoa (Namoly) ; Miarinarivo.
      Financement : Madagascar National Parks – Kfw / WWF
       
    • Promotion de la culture de contre saison (3 microprojets)
      Bénéficiaire : Communes Rurales Sendrisoa, Vohitsaoka, Miarinarivo.
      Financement : Madagascar National Parks – Kfw / WWF
       
    • Compostière, fumier (3 microprojets)
      Bénéficiaire : Communes Rurales Sendrisoa, Vohitsaoka, Miarinarivo
      Financement : Madagascar National Parks – Kfw / WWF
       
    • Promotion de la culture maraîchère (3 microprojets)
      Bénéficiaire : Communes Rurales Sendrisoa, Vohitsaoka, Miarinarivo.
      Financement : Madagascar National Parks – Kfw / WWF
       

Plan de route :

Antananarivo – Andringitra est un parcours d’environ 10h, la partie entre Ambalavao et Andringitra est une route secondaire praticable toute l’année. Cependant, elle comporte une barrière de pluie fermée pendant 12 heures après une averse. La route comporte 4 barrières soumises à des droits de péage dont les recettes sont destinées à son entretien :

Entrée Est (par rapp aux ancien doc existants) « Nord » (par rapport à la carte) (Ambalavao – Namoly)

- Voiture 4x4 : 3 900 Ar
- Voiture légère : 3 000 Ar
- Moto / Bicyclette : 400 Ar

Entrée Ouest :

- Voiture 4x4 : 3 900 Ar
- Voiture légère : 3 000 Ar
- Moto / Bicyclette : 400 Ar

En outre, chaque visiteur paie 5 000Ar en passant par la barrière de Vohitsaoka.

La compagnie
Air Madagascar dessert l’aéroport de Fianarantsoa, mais les vols sont irréguliers. Le transfert de Fianarantsoa vers le parc se fait en voiture, soit 47 Km de route pour rejoindre l’entrée de Namoly ou 60 Km, pour l’entrée de Morarano. Le site est accessible en vélo ou à moto.
 
Indications : 

Par route :

Prenez la Route Nationale N°7, vers Toliary. Bifurquez à Ambalavao puis roulez sur 47 km

ou

- Bifurquez à Tanambao, qui est situé à 35 Km d’Ambalavao vers Ihosy en longeant la Route Nationale N°7, et parcourez 25 km jusqu’au parc.


Par Taxi- brousse :

Antananarivo - Ambalavao
Stationnement : « Fasan’ny karana », Route digue: Taxis-brousse disponibles tous les jours.

Ambalavao – Namoly :
Stationnement : Ambanintsena Ambalavao : mardi et jeudi ou Ambalavao –Vohitsaoka
Stationnement : Ambanintsena Ambalavao : tous les jours

 

Cinq circuits traversent le Parc National Andringitra, avec pour chacun des surprises qui vous attendent en chemin. Cinq lieux de campements sont installés pour accueillir les touristes.

Les droits d’entrée et le tarif des porteurs restent les mêmes pour toute visite dans le parc, tandisque les tarifs de guidage varient d’un circuit à un autre selon la distance et la difficulté.

Tarifs de guidage Parc National Andringitra

CIRCUIT FACILE
Nom du circuit Fiche technique Tarif
Le circuit d'Asaramanitra Durée : 4h de marche
Distance : Une boucle de 6 km.

Asaramanitra vous emmènera au pied de la chute sacrée de Riandahy, haute de 300m.

Vous découvrirez sa " moitié " la Riambavy, sous les brumes et les perles d'eau brillante.

Vous trouverez aussi la grotte d'Ijajofo sachée sous la forêt. C'est le circuit idéal pour trouver plusieurs espèces extraordinaires et un oiseau rare, le Lophotibus cristata.
Guidage arrivée à Namoly :
10.000 Ar
pour une journée/personne
20.000 Ar pour 2 jours/personne


Porteurs : Ar 10.000 par jour

Campement à Belambo : 6.000 Ar/tente/nuit

 

CIRCUIT DIFFICILE
Nom du circuit Fiche technique Tarif
Le circuit Diavolana Durée : 10h de marche
Distance : 13 km.

Diavolana est d’accès difficile et le climat, capricieux, est très versatile. Prairies de fleurs sauvages de montagne comme l’Immortel, le Dombeya leiomacrantha, des orchidées rares comme le Jumellea rigida; un paysage lunaire et devant soi, des montagnes à perte de vue dans un silence apaisant. Le circuit idéal pour ressentir Andringitra, le « mystique ». Ce circuit vous permet aussi de rencontrer l’écotype de Lemur catta des hautes altitudes, certains oiseaux endémiques comme le Buteo brachypterus, des reptiles et amphibiens comme le Phelsuma barbouri ou le Mabuya boettgei.
Arrivée à Namoly :
12.000 Ar pour une journée
20.000 Ar pour deux jours


Porteurs : 10.000 Ar par jour

Campement : 6.000 Ar/tente/nuit

 

CIRCUIT DIFFICILE
Nom du circuit Fiche technique Tarif
Le circuit d'Imarivolanitra Durée : 2 jours de marche
Distance : 28 km en boucle

Imarivolanitra vous mène sur le fameux Pic Boby qui culmine à 2658 m. Ce circuit est un authentique jardin botanique d’orchidées géophytes qui fleurissent en mars sur le plateau d’Andohariana. Le Helichrysum abietifolium var gracilifolium et l’Alchemilla andringitrensis poussent aussi sur ces hauteurs. Des espèces d’oiseaux endémiques comme le Neodrepansia hypoxantha ou l’Hypsipetes madagascariensis survolent le ciel d’Imarivolanitra.
Arrivée à Namoly :
20.000 Ar pour une journée
25.000 Ar pour deux jours


Porteurs : 10.000 Ar par jour

Campement à Andranolava :
6.000 Ar/tente/nuit

Campement à Andriampotsy :
6.000 Ar/tente/nuit

Circuits combinés

Pour un départ et une arrivée à Namoly

Lieu de départ et de retour à Namoly 1 jour 2 jours 3 jours 4 jours
Imaitso 10 000 20 000    
Isahavato   20 000 25 000 40 000
Asaramanitra - Imaitso   20 000 25 000  
Asaramanitra - Diavolana   20 000    
Asaramanitra - Imarivolanitra   26 000 32 000  
Imarivolanitra - Diavolana   30 000 35 000  
Asaramanitra - Imaitso - Imarivolanitra     40 000 60 000
Asaramanitra -  Imarivolanitra -  Diavolana       40 000 60 000
Imaitso -  Imarivolanitra -  Diavolana          40 000 65 000
Imaitso - Imarivolanitra     25 000 35 000
Imaitso - Diavolana     35 000 60 000

Pour un départ de Namoly et une arrivée à Morarano

Lieu de départ à Namoly et sortie à Morarano    1   jour    2 jours    3 jours 4   jours
Imaitso - Diavolana - Isahavato     30 000 40 000
Diavolana - Isahavato   30 000 35 000  
Isahavato   20 000    
Asaramanitra - Isahavato   28 000 32 000  
Imarivolanitra - Diavolana - Isahavato   35 000 40000 60 000
Imaitso - Imarivolanitra - Diavolana - Isahavato        65 000
Asaramanitra - Imarivolanitra - Diavolana - Isahavato       65 000
Asaramanitra - Diavolana - Isahavato     40 000 60 000

Pour un départ à Morarano et un retour à Namoly

Lieu de départ à Morarano et retour à Namoly :        1 jour      2 jours        3 jours     4 jours
Isahavato - Imaitso     30 000 40 000
Isahavato - Diavolana   30 000 35 000 60 000
Isahavato - Diavolana - Imarivolanitra   35 000 40 000 60 000
Isahavato - Asaramanitra   28 000 32 000  
Isahavato - Imarivolanitra - Asaramanitra   40 000 45 000 60 000
Isahavato - Diavolana - Imarivolanitra - Imaitso     55 000 65 000
Isahavato - Diavolana - Imarivolanitra - Imaitso - Asaramanitra      

70 000

  Pour un départ et une arrivée à Morarano

Lieu de départ et de retour à Morarano                                                1 jour         2 jours      3 jours       4 jours
Isahavato 20 000 25 000    
Isahavato - Asaramanitra   30 000    
Isahavato - Asaramanitra - Diavolona   35 000 40 000 45 000
Isahavato - Diavolana   30 000 35 000  
Isahavato - imarivolanitra   35 000 40 000 45 000

Pour un départ au parking et une arrivée à Morarano

Lieu de départ parking et retour à Morarano                                1 jour      2 jours    3 jours      4 jours
Diavolana - Isahavato   25 000 35 000 45 000
Asaramanitra - Diavolana - Isahavato     35 000 40 000
Imarivolanitra - Isahavato   45 000 50 000 55 000
Imaitso - Imarivolanitra - Isahavato     60 000 65 000

Pour un départ au parking et une arrivée à Namoly

Lieu de départ parking et sortie à Namoly        1 jour        2 jours        3 jours       4 jours
Imarivolanitra - Imaitso     50 000 55 000
Imarivolanitra - Isahavato - Diavolana - Namoly     50 000 55 000
Asaramanitra - Isahavato - Diavolana - Imarivolanitra - Imaitso       70 000
Imarivolanitra - Diavolana - Asaramanitra     50 000 55 000

 

Pour des raisons de sécurité, ces tarifs concernent un groupe de quatre(4) personnes au maximum. Plusieurs aires de camping équipées ont été aménagées pour ces circuits combinés : 


Droit de camping (sites de camping) : 6.000 Ar / nuit / tente
Tente : 5.000 Ar / tente / nuit
Plaid : 5.000 Ar/ sac / nuitée
Ustensile de cuisine + couvert (pack pour 5 personnes) : 5.000 Ar





Deux  bureaux d’accueil sont postés aux entrées du parc, au centre d’interprétation de Namoly et à Morarano où des agents sont à votre service pour faciliter votre séjour et répondre à vos questions. 35 guides parlant anglais et français, originaires des villages riverains du parc sont à votre service.  Tout paiement se fait au Guichet unique de Madagascar National Parks.

Une autre facilité d’hébergement existe. Le gîte d’étape de Namoly dispose d’une salle de séjour avec cheminée, d’une grande salle avec cheminée, d’une cuisine, une douche commune avec eau chaude et eau froide, des sanitaires, un éclairage solaire et un parking.

Sur réservation, vous trouverez :

Trois chambres, un lit à deux places : 20.000 Ar/ lit/ nuitée
Une chambre, deux lits monoplaces : 13.000 Ar/lit/ nuitée
Un dortoir commun avec trois lits monoplaces : 13.000 Ar/lit/nuitée
Un dortoir commun avec six lits monoplaces : 13.0000 Ar/lit/nuitée
Un dortoir commun avec sep lits monoplaces : 13.0000 Ar/lit/nuitée

Contacts :

Madagascar National Parks Fianarantsoa
BP 1363 Antsorokavo, près du temple Jesosy Mamonjy
Fianarantsoa
Madagascar

Tél : + (261 20) 75 512 74
GSM : + (261 32) 02 450 25
           + (261 32)40 481 75

Email :
arf@parcs-madagascar.com

Parc National Andringitra :
BP. 07 – Lot III H 50 – Ambohitsoa - 303 Ambalavao
arg@parcs-madagascar.com

DP : RAZAFINDRALAISA Hariniaina Léon
Tél : 033 05 533 24 / 032 61 967 36
Email :
arg@parcs-madagascar.com

 

Trekking , birdwatching et camping  sont courants dans le Parc National Andringitra. D’ailleurs, la légende raconte que chaque année, tous les oiseaux de Madagascar se donnent rendez-vous à Amboromena, un endroit mythique situé. dans le parc !

Andringitra ne manque pas de bonnes attractions. Voici notre sélection :

Un concentré de biodiversité, un paysage scénique, des histoires et des traditions, réuni en un seul lieu. Un centre d’interprétation, situé près de l’entrée du parc, à Sahalava offre un avant-goût de votre exploration dans le parc.

Plusieurs lieux sont sacrés à Andringitra et ses environs, en raison du lien profond que la coutume a scellé avec les ancêtres. La région a aussi des tabous : le porc et ses dérivés sont interdits dans tout le parc, laver des marmites noires dans une rivière est tabou, laver des vêtements de deuil est aussi défendu dans toutes les rivières de l’Andringitra.

Faire de la parapente est aussi possible dans le massif de Tsaranoro dans la Commune Rurale de Vohitsaoka, et également à Sakaviro dans la Commune Rurale de Iarintsena, hors du parc. Les aménagements permettent aisément de faire une petite démonstration acrobatique en toute sécurité.

La commune d’Iarintsena, non loin d’Ambalavao, est un lieu à visiter absolument si vous avez soif de mystique.

Vous pourrez découvrir makis et crocodiles à Anja,
une petite réserve gérée par une association villageoise, à 12 Km d’Ambalavao, le long de la Route Nationale N°7, à Sakaviro, à 10 Km et à Agnora, à 15 Km. Vous trouverez aussi dans ces sites orchidées rares, ficus, lianes, Kalanchoe, et Pachypodium, ainsi que d’importantes colonies de lémuriens et de caméléons. Andranobe, dans la commune d’Ambohimandroso et Manambolo, à 60 Km d’Ambalavao, abritent aussi des forêts naturelles et primaires où les birdwatchers auront le plaisir de voir les oiseaux sillonner le ciel.

Mais ces sites n’ont pas seulement le paysage scénique et la nature sauvage en commun : ce sont des lieux chargés de mystères, des sites sacrés de sépultures traditionnelles chères à la population locale…

N’hésitez pas à venir à la rencontre des habitants, chaleureux et accueillants. Dans la commune d’Iarintsena, vivante et particulièrement animée, venez goûter aux plats traditionnels chez l’habitant, admirez l’artisanat  local exécuté à la précision d’un lapidaire et  imprégnez-vous de la culture Betsileo. Les jours de marchés et le fameux marché aux zébus d’Ambalavao sont autant d’occasions de vivre à la Betsileo !  Enfin, amateurs de vins, cette région est le cellier de Madagascar. Venez goûtez au cru d’Ambalavao, un incontournable si vous passez par Andringitra.  Et ne partez pas sans un joli papier Antemoro dans vos bagages !

 

          5