Madagascar National Parks   Appel d'Offres   Conservation   Ecotourisme   Developpement durable   Mise en concession   Recrutement   Accueil   Actualités
Madagascar National Parks
 

Parc National Terrestre
Andohahela
Andringitra
Ankarafantsika
Ankarana
Baie de Baly
Bemaraha
Isalo
Kirindy Mitea
Mananara Nord
Mantadia Andasibe
Marojejy
Masoala
Midongy Befotaka
Montagne d'Ambre
Ranomafana
Tsimanampesotse
Tsingy de Namoroka
Zahamena
Zombitse Vohibasia


Parc National Marin
Mananara Nord
Sahamalaza


Réserve Naturelle Intégrale
Bemaraha
Betampona
Lokobe
Tsaratanana
Zahamena


Réserve Spéciale
Ambatovaky
Ambohijanahary
Ambohitantely
Analamerana
Andasibe Analamazaotra
Andranomena
Anjanaharibe Sud
Bemarivo
Beza Mahafaly
Bora
Cap Sainte Marie
Ivohibe
Kalambatritra
Kasijy
Mangerivola
Maningoza
Manombo
Manongarivo
Marotandrano
Montagne et Forêt d’Ambre
Tampoketsa Analamaintso



Les actualités de l'aire protégée Cap Sainte Marie
Pas d'actualité pour le moment...
 

Cap Sainte Marie
La Réserve Spéciale de Cap Sainte Marie, aussi appelée Cap Vohimena, se situe à l’extrême Sud de la pointe méridionale de Madagascar. C’est une réserve de végétation naine et le royaume des tortues. GPS entre 25°36’ Sud et 49°09’ Est



La réserve spéciale de Cap Sainte Marie, 1 750 ha est à 63 Km au Sud de Tsihombe, à 230 km de Fort-Dauphin dans la province de Toliara, région de l’Androy.

Télécharger la Brochure

Brochure Cap Sainte Marie


La faune

Le répertoire de la faune de la réserve de Sainte Marie est assez réduit. Mais certaines espèces endémiques et en voie de disparition émergent du lot. Chez les oiseaux qui comptent 14 espèces, on trouve le Coua de Verreaux Coua verreauxi une espèce strictement localisée au Sud de Madagascar et le Merle de roche du sud-desret Monticolla imerinus qui a une distribution très restreinte. C’est d’ailleurs dans cette réserve que l’on a retrouvé les traces du fameux oiseau éléphant, Aepyornis sp. Parmi les oiseaux de Madagascar, celui-ci a atteint une renommée mythique, avec sa stature de 3 m et son œuf qui prenait des dimensions titanesques : il pouvait contenir 8 litres de volume, et était neuf fois plus grand qu’un œuf de volaille. Des oeufs entiers et des morceaux de coquille ont été trouvés dans les dunes de sables du Cap Sainte Marie. Les scientifiques pensent que cet oiseau géant a vécu sur le sol malgache, il y a 700 ans. La chasse l'avait exterminé.

Les baleines font aussi partie des trésors de Cap Sainte Marie. Chaque année, d’août à novembre, les baleines à bosse accompagnées de leurs petits passent par cette pointe extrême sud de Madagascar. C’est un spectacle unique en son genre, ne le ratez pas. Toujours chez les mammifères, le Microcebus murinus est l’une des rares espèces de lémuriens de la réserve, et la seule espèce nocturne qui y est connue avec Microcebus griseorufus. Mais on recense aussi trois espèces de Tenrecideae, le Tenrec ecaudatus, le Setifer setosus et le Echinops telfairi.
 

3000 tortues au Km2 !
 
Parmi les espèces phares de Cap Sainte Marie, les connaisseurs et les scientifiques ont une préférence pour les deux tortues terrestres et endémiques que sont la tortue radiée, Geochelone radiata, de son nom malgache « Sokatra » dont la carapace est traversée de rayons multiples et la tortue araignée ou Pyxis arachnoïdes, aussi appelée Kapila. Ces deux tortues vivent le long de la bande côtière du Cap Sainte Marie. La tortue radiée est précieuse, non seulement en tant qu’animal rare mais aussi parce qu’elle est un maillon pour la survie de la flore. En paissant les plantes, elle ajoute des éléments nutritifs aux sols stériles et favorise la germination des graines qui traversent son appareil digestif. Le Cap Sainte Marie est un véritable repaire pour les tortues: la réserve a l’une des plus fortes densités du monde avec 3.000 tortues au km2 !

Enfin, chez les insectes, le dernier recensement date de 2002, grâce aux travaux d’une équipe de chercheurs, dont des spécialistes des termites et des araignées, en  collaboration avec
WCS. C'est une grande première pour Cap Sainte Marie, car généralement, chercheurs et scientifiques s’intéressent surtout à ses tortues. Ce recensement a permis de mettre en relief l’existence d’espèces assez spéciales, comme des termites des forêts humides qui se sont adaptées au climat sec du Sud. 

Le meilleur de la faune de Cap Sainte Marie

1. Le Geochelone radiata ou Tortue radiée. Cette espèce endémique de Madagascar a une carapace rayonnée, jaune et noire. Elle mesure environ 30 cm. Sa période de gestation est entre novembre et avril.

2. Le Microcebus griseorufus ou Songiky. C’est un lémurien minuscule, d’à peine 15 cm. Son pelage est marron et sa queue vire à l’orange. Ses yeux sont d’un rouge vif. Le Songiky aime vivre en groupe.

3. Le Sanzinia madagascariensis, un boa aussi connu par son nom malgache, le Do. C’est un serpent long de 320 cm environ. Ses œufs éclosent généralement entre novembre et décembre. Le Do est un serpent solitaire.

4. Le Sitry, ou Chalarodon madagascariensis. C’est un iguane endémique de Cap Sainte Marie. Il mesure en moyenne 200 mm, son corps allongé est jaune moucheté de marron.

5. Le Fanihy. Rousetus madagascariensis de son nom scientifique. C’est une chauve-souris de couleur jaune dont la taille va de 10 à 20 cm. Sa période de gestation se situe entre décembre et mars. Le Fanihy est une espèce insectivore.

 

La flore

La Réserve Spéciale Cap Sainte Marie est dominée par un bush épineux, une végétation naine et un fourré côtier de dune. On y remarque des espèces assez spéciales comme l’Aloe millotii, le Liliaceae, le Megistostestegium perrieri et le Malvaceae.

Les plantes épineuses les plus courantes sont les familles d'Euphorbiaceae et de Didieraceae, végétation typique du Sud aride. Les connaisseurs et amoureux de la nature sauvage s’émerveilleront de trouver à Cap Sainte Marie les fameux baobabs nains, des chefs d’œuvre de bonzaï de Mère Nature: les Pachypodes.

Enfin, Cap Sainte Marie est la terre de prédilection de la célèbre pervenche rose, le Catharantus roseus. Cette plante rare est utilisée pour combattre la leucémie, alliant ainsi sa beauté à ses vertus médicinales.

Le meilleur de la flore de Cap Sainte Marie

1. Le Tatao, de son nom scientifique Zygophyllum depauperatum. C’est une plante à feuilles rondes et persistantes. Elle est endémique de Cap Sainte Marie. Novembre est sa période de germination. Elle porte ses fruits en juillet.

2. Le Famehelolo ou Barleria humbertii. C’est une plante rampante et endémique, épineuse du Sud de Madagascar, haute de 8m à 12m. Septembre est sa saison de germination, elle porte ses fruits en octobre.

3. Le Fatidronono, connu par les scientifiques par Tabernaemontana modesta. C’est une plante à latex blanc, de 2m de hauteur environ. Sa feuille est verte et vire au jaune pendant la fenaison. Le Fatidronono, espèce endémique de Madagascar, fleurit entre septembre et octobre. Elle porte ses fruits au mois de juin.

4. Le Lambakoake ou Jumellea sp. C’est une orchidée endémique du Sud. Epiphyte, elle pousse sur les rochers de Cap Sainte Marie et étonne par ses jolies fleurs blanches qui s’épanouissent entre décembre et avril.

 

 

Voyagez malin...

La chaleur est suffocante à Cap Sainte Marie : 38°C. Aussi, pour votre visite, habillez-vous léger, ayez un chapeau et une crème solaire, des packs d’eau minérale et bien sûr, votre maillot de bain. Tout au long de vos visites dans la réserve, faites attention aux écorchures des plantes épineuses. Les banques sont à Fort-Dauphin. Les centres de santé les plus proches sont à Marovato et Soamanitra.

Tsihombe et Beloha sont couverts par les réseaux téléphoniques de Telma et de Zain.
 

L’histoire d’une réserve spéciale

Cap Sainte Marie a été classée comme Réserve Spéciale en 1962. Son bush épineux, formé par les Euphorbiacées, les Didiereacées, les Zygophyllacées. Sa végétation naine composée d’espèces végétales endémiques de la région : Euphorbia capsaintemariensis , Aloe milottis, Commiphora sp, Operculicaria sp. Son fourré côtier de dune est constituée par les familles d’Euphorbe, de Didiereaceae, d’Acanthaceae,... vivant sur les sables limoneux des côtes. Sa tortue radiée, le Geochelone radiata, espèce en voie de disparition et classée dans la liste rouge des espèces menacées de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) justifient la conservation de Cap Sainte Marie.

Cap Sainte Marie, territoire des plantes naines

La végétation de Cap Sainte Marie, si elle n’est pas particulièrement diversifiée, a une tendance au nanisme.  Et c’est surtout cette flore naine qui retient l’attention dans la réserve. Cette flore a complètement apprivoisé le climat aride de l’extrême sud. Le nanisme est un réflexe de survie, dans ces contrées extrêmement sèches. L’ensemble de la végétation naine forme un paysage fantastique. Certaines espèces sont des espèces endémiques locales tels l’Euphorbia capsaintemariensis, l’Aloe milottis, le Commiphora sp et l’ Operculicaria sp ;

La surexploitation dont elle est victime renforce l’importance de la protection de cette biodiversité. Car Cap Sainte Marie est aussi une réserve spéciale envahie par les hommes qui se servent de ses ressources forestières pour leur subsistance. Afin de limiter cette dépendance, la conservation du site a été associée à la création de divers projets destinés aux communautés environnantes, comme la promotion de la pêche et des cultures sèches. Près de 2 120 foyers de Marovato ont profité de ces projets.

Antandroy et Mahafaly vivent dans cette région sèche et aride qu’est le Cap Sainte Marie. D’ailleurs, « Antandroy » est un nom qui provient de la nature épineuse de la végétation locale. Dans ces contrées hostiles, cette tribu perpétue une culture pastorale austère à la recherche de points d’eau et de nouveaux pâturages.

Il fait chaud dans le Sud malgache, à plus forte raison sur la pointe méridionale. La température moyenne est de 24°C, avec un maximum de 38°C et un minimum de 12°C. Il n’existe aucune source d’eau permanente dans toute la Réserve. Seuls quelques petits ruisselets se forment lors des rares précipitations. Cap Sainte Marie est située dans une région de plateaux calcaires, la roche mère émerge parfois à la surface pour donner de nombreuses et grandes dalles de calcaire. Le sol est essentiellement fait de la dégradation de la roche mère et du dépôt de sable roux.
 


Les microprojets de Cap Sainte Marie
    • Récupération de terrain de culture par éradication des plantes envahissantes (cactus ou raketamena)
      Bénéficiaire : Commune Rurale Marovato
      Financement : PAM, FID
       
    • Récupération de la place de marché par éradication des plantes envahissantes (cactus ou raketamena)
      Bénéficiaire : Commune Rurale Marovato
      Financement : PAM, FID
       
    • Construction d’un marché
      Bénéficiaire : Commune Rurale Marovato
      Financement : FID
       

Par Route :

Antananarivo - Cap Sainte Marie.  Trois jours de voyage sur une route secondaire en bon état. Prenez la route nationale N°7, vers Toliara. Bifurquez à Ihosy puis, rejoignez la route nationale N°13 jusqu’à Ambovombe.  Ralliez Tsihombe par la route nationale N°10, puis bifurquez vers Marovato. Une seconde bifurcation vous dirige vers Ankatravitra et une troisième, à Bevazoa, près de Cap Sainte Marie.

Toliara - Cap Sainte Marie. C’est un trajet de deux jours.
Prenez la route nationale N°7, vers Antananarivo. Bifurquez à Andranovory et poursuivez par la route nationale N°10 jusqu’à Beloha. Ralliez Soamanitsa, puis Bevazoa, près de Cap Sainte Marie.

Par taxi- brousse :

Stationnement :
- de Fort Dauphin : à Ampamakiambato

- d’Antananarivo : Fasan’ny Karana, Route Digue

- de Toliara : Sans Fils

- d’Ambovombe : Berary

- de Tsihombe : à Emaosy

Fréquence :

- d’Antananarivo pour Ambovombe : lundi, jeudi et samedi

- d’Ambovombe pour Toliara : lundi, jeudi et samedi

- de Toliara vers Ambovombe / Tsihombe : mardi, jeudi et dimanche

- d’Ambovombe / Tsihombe vers Toliara : mardi, jeudi et dimanche 

- de Tsihombe vers Marovato : samedi

Par Avion :

La compagnie Air Madagascar assure un vol régulier vers Taolagnaro ou Toliara. Le transfert vers la Réserve Spéciale Cap Sainte Marie se fait en voiture. C’est un trajet de 230 Km depuis Taolagnaro, soit 7h en voiture 4x4, et 420 Km depuis Toliara, soit 2 jours en voiture 4x4.
 

La réserve de Cap Sainte Marie a deux circuits. Les tarifs des porteurs doivent être négociés sur les lieux.

Tarifs de guidage Réserve Cap Sainte Marie

CIRCUIT
Nom du circuit Fiche technique Tarif
Le circuit du Cap Distance et durée : 1km de trekking pour 1h à 45mn.

La piste traverse la végétation naine de la réserve, c’est un ensemble assez spectaculaire qui vous donne l’impression de visiter une prairie de bonzaïs naturels. Les amateurs d’oiseaux et de reptiles pourront apporter leurs jumelles et appareils photos, le circuit du Cap vous en fera voir…de toutes les couleurs ! Enfin, entre août et novembre, ce circuit vous mènera vers les côtes de Cap Sainte Marie où les baleines à bosse font leur show annuel. Le paysage est tout aussi excellent, l’extrême Sud a cette particularité d’étonner par le potentiel d’adaptation de sa biodiversité.
Les tarifs des porteurs doivent être négociés sur les lieux.

Tarif de guidage :
5.000 Ar/guide.

 

CIRCUIT
Nom du circuit Fiche technique Tarif
Le circuit de la grotte Distance et durée : 3km en 3h.

Ce circuit plaira aux curieux, car il vous fera découvrir le jardin botanique où sont enfouis des débris d’œuf d’Aepyornis, cet oiseau géant de Madagascar, qui a vécu il y a plus d’un demi millénaire. Bush épineux, dunes côtières, grottes et rochers sacrés sont aussi au programme. Dans ce parc où 3000 tortues vivent au km², vous ne risquerez pas de les manquer sur ce circuit. Enfin, d’août à novembre, vous aurez également droit à la grande parade des baleines à bosse.

 Tarif de guidage: 7.000 Ar/guide ( 1 à 5 personnes)





Madagascar National Parks a son bureau à Ampasikabo, à Taolagnaro. Un autre bureau d’accueil se trouve à Cap Sainte Marie, où vous pourrez organiser votre séjour dans la réserve.  Trois guides et quatre parlant français et anglais travaillent au niveau du site.

Pour votre hébergement, nous avons aménagé une aire de camping disponible pour les deux circuits.

Camp Bevazoa: 4 tentes de 2 places, chacune : 10.000 Ar/tente/nuitée.

Restaurants et hôtels sont ouverts à Lavanono et à Faux Cap, allant du plus simple au confortable : chambre simple ou double avec télé, eau chaude et sanitaire privé.

Contacts:

Direction Inter-Régionale de Madagascar National Parks Toliary
Rue LEDA Albert – BP 400
601 Tuléar
Madagascar

Tél : + (261 20) 94 435 70
Fax : + (261 20) 94 430 32
  
Email: angaptle@gmail.com
             angaptle@yahoo.fr

Réserve Spéciale Cap Sainte Marie : (BLU : 5200 usb)
BP 12 – 621 Tsihombe ou
PN Andohahela: BP 73 – Ampasikabo 614 Tolagnaro

Chef de Réserve: ANDRIAHERY Randriamalaza
Tél.: + (261 32) 40 934 03
Email: angapfd@yahoo.fr
Tél.: + (261 32) 44 258 39 /33 08 966 48

Que visiter d’autres à Cap Sainte Marie ? Voici notre sélection.

- Le Faux Cap. Il est à 28 Km au Sud Est de Tsihombe et 53Km de Cap Sainte Marie. Il est accessible en voiture, en taxi ou, pour les plus courageux, en charrette et à pied. Vous allez aimer Faux Cap pour sa plage dorée et chaude et son histoire passionnante. Il y a tout autour des petits villages de pêcheurs traditionnels.

- Lavanono. Cette plage est à 25Km à l’Ouest de Cap Sainte Marie, 32 km au Sud de Beloha. Vous pouvez le rallier en voiture, en charrette, en taxis ou à pieds. Les vagues rondes de la mer de Lavanono sont idéales pour surfer. De petits villages de pêcheurs sont établis tout autour. Alors, à vos maillots de bain et vos planches de surf !

L’artisanat régional est spécialisé en sculpture et en vannerie que vous pourrez acheter pendant les jours de marché, tous les jours à Tsihombe et Beloha, tous les samedis à Marovato et tous les dimanches à Soamanitra. Enfin, pour le plaisir des papilles, goûtez chez l’habitant à la succulente cuisine locale, le « Varanga » qui est un plat à base de viande de bœuf effilée.

Si vous visitez Cap Sainte Marie en décembre, participez au « Talango Hare ». C’est un festival dédié à la promotion de la région, avec musique et danses traditionnelles au programme. Vous aimerez l’ambiance bon enfant et l’accueil jovial des habitants.