Madagascar National Parks   Conservation   Ecotourisme   Developpement durable   Mise en concession   Recrutement   Accueil   Actualités
Madagascar National Parks
 

Parc National Terrestre
Andohahela
Andringitra
Ankarafantsika
Ankarana
Baie de Baly
Bemaraha
Isalo
Kirindy Mitea
Mananara Nord
Mantadia
Marojejy
Masoala
Midongy Befotaka
Montagne d'Ambre
Ranomafana
Tsimanampesotse
Tsingy de Namoroka
Zahamena
Zombitse Vohibasia


Parc National Marin
Mananara Nord
Sahamalaza


Réserve Naturelle Intégrale
Bemaraha
Betampona
Lokobe
Tsaratanana
Zahamena


Réserve Spéciale
Ambatovaky
Ambohijanahary
Ambohitantely
Analamazaotra
Analamerana
Andranomena
Anjanaharibe Sud
Bemarivo
Beza Mahafaly
Bora
Cap Sainte Marie
Ivohibe
Kalambatritra
Kasijy
Mangerivola
Maningoza
Manombo
Manongarivo
Marotandrano
Montagne et Forêt d’Ambre
Tampoketsa Analamaintso



Les actualités de l'aire protégée Ambatovaky
Pas d'actualité pour le moment...
 

Ambatovaky
La réserve spéciale d’Ambatovaky est située sur la côte Est. C’est la plus grande réserve spéciale malgache et la plus vaste forêt de basse altitude, après le Parc National de Masoala. GPS : 15°36 et 16°54 latitude Sud et 49°00 et 49°25 longitude Est.



La Réserve Spéciale d’Ambatovaky se trouve au cœur de la région d’Analanjirofo dans le district de Soanierana Ivongo. Elle s’étend sur 60 050 ha, entre les rivières Marimbona au Sud et Simianona au Nord. Vous pouvez rejoindre le parc en voiture àpartir de la ville de Toamasina en passant par la ville de Fénérive Est ; le bureau de la Réserve se trouve à Soanierana Ivongo, une localité située après la ville de Fénérive Est, le trajet sur route peut prendre une semaine. Toute une expédition !

La faune

La Réserve d’Ambatovaky abrite onze espèces de lémuriens, 110 espèces d’oiseaux, 113 espèces d'herpetofaune et 34 espèces de poissons.

Le meilleur de la faune d’Ambatovaky

1.  Le Varecia variegata variegata, un lémurien à pelage blanc moucheté de blanc et de noir qui vit sur la côte Est. On peut le voir toute l’année. Ce lémurien construit un nid avant leur naissance pour déposer ses nouveaux nés et pour chaque mise à bas, Varecia donne naissance à des jumeaux voire même des triplets ou quadruplés

2. L’Aigle serpentaire de Madagascar Eutriorchis astur, esl l’une des espèces de rapace les plus rares au monde. Cette espèce a été redécouverte à Ambatovaky en 1988, environ 50 ans après sa dernière observation dans la nature. Elle est endémique de Madagascar et préfère de vivre à l’intérieure de la forêt pluviale et intacte. En 2008, IUCN a classée comme en danger (EN), cet aigle serpentaire est un oiseau endémique et une espèce en danger. On le retrouve à Ambatovaky, sur la côte Est.

3. Le Martin-chasseur malgache Ispidina madagascariensis ou Vintsiala, un oiseau solitaire dont la période de ponte est entre octobre et janvier.

4. L'Echenilleur malgache Coracina cineria, kikiomavo de son nom malgache, un oiseau qui vit en groupe de trois à huit. Sa saison de ponte est entre novembre et mars.

5. Le Baza malgache Aviceda madagascariensis, une espèce de rapace qui est très difficile à observer. Ambatovaky est le meilleur endroit pour l’observer. Deux couples ont été observés près du village Vatomora.

6. Mésite variée Mesitornis variegata. C’est une espèce de la forêt sèche et caducifoliée de l’Ouest. Ambatovaky est la seule forêt pluviale qu’on peut trouver cette espèce. Elle est facile à observer aux environs de Vatomora.

La flore

Avec seulement 291 espèces, la flore d’Ambatovaky n’est pas véritablement riche en nombre. Sa qualité réside dans son taux d’endémicité élevé de plus de 75%. En effet, 221 espèces y sont endémiques de Madagascar.

Le meilleur de la flore d’Ambatovaky

1. L’Aphloia theaeformis ou Fandramana. Cette plante est généralement utilisée pour l’infusion.

2. Le Diospyros haplostylis ou Hazomaintina de son nom malgache. C’est un bois noir.

3. Le Dypsis utilis ou Vonitra.

4. Le Melanophylla humbertiana, aussi connu par son appellation malgache Hazomborondreo, une famille endémique de Madagascar.

Voyagez malin...

Ambatovaky a tout un lot de tabous et d’interdits. La population n’admet pas la consommation de viande d’Indri Indri et de grenouille, une tradition qui, jusqu’ici, a bien servi les intérêts des batraciens et des lémuriens.

Mais la viande de chèvre et de bœuf sans corne est aussi taboue dans cette région, tout comme il est interdit de planter et de consommer du haricot précoce.

Certaines journées sont « sacrées ». Ainsi, le mardi, le jeudi et le dimanche sont des journées où les paysans n’ont pas le droit de s’occuper de leur rizière. L’utilisation d’un outil métallique est aussi interdite.
 

L’histoire d’une Réserve Spéciale 

Le massif forestier d’Ambatovaky a été institué en Réserve Spéciale en 1958. Dans cette région, les Betsimisaraka sont majoritaires. La réserve d’Ambatovaky est reliée au parc national de Masoala en passant par le Plateau de Makira, au parc national de Mananara dans sa partie Nord et au Complexe Zahamena, au Sud. Mais on y trouve aussi les Sihanaka et les Tsimihety.

Une nature sauvage menacée

Ambatovaky et ses environs souffrent de leur enclavement. L’écoulement des produits agricoles et l’achat des produits de première nécessité sont difficiles, les habitants sont obligés de faire au moins une journée de route pour trouver un marché. C’est une situation qui les  incite malheureusement à dépendre étroitement de la forêt. Ainsi certaines ressources forestières sont exploitées pour l’alimentation et l’artisanat. Les bois rares ou précieux sont coupés illicitement pour la construction de cases et la fabrication de meubles. Des animaux rares comme les oiseaux et les lémuriens sont braconnés.

Enfin, Ambatovaky subit aussi les lourdes conséquences du défrichement pour la culture sur brûlis. Dans cette région, la population a l’habitude de défricher par le feu. La forêt naturelle et les formations végétales secondaires en pâtissent.

Un rôle stratégique

Et pourtant, Ambatovaky, comme chaque aire protégée du réseau national des parcs nationaux et réserves, a un rôle stratégique qui justifie sa raison d'être. Ambatovaky a même plusieurs atouts. Cette réserve spéciale dispose de plusieurs habitats et espèces représentatifs de la côte Est. Elle est riche en quartz hyalin, qui est la seule grande production minière de la région. Enfin, Ambatovaky a une fonction vitale pour sa région: ses rivières, ponctuées de chutes d’eau et de cascades, arrosent les villages et les rizières environnants.

 


Les microprojets de Ambatovaky
  • a) Microprojets communautaires (Infrastructures sociales, économiques, culturelles)

    • Réhabilitation école
      Bénéficiaire : Communes Rurales Antenina (Fokontany Mangeboka) ; Ambahoabe (Fokontany Vatomora)
      Financement : Madagascar National Parks ; Conservation International

    b) Microprojets Génératrices des revenus

    • Dotation ruches pour la promotion de l’apiculture améliorée
      Bénéficiaire : Commune rurale Andapafito (Fokontany Amberomanitra)
      Financement : - Madagascar National Parks ; Conservation International

Étape 1 

Par Route:

Antananarivo – Soanierana Ivongo : un trajet de 9h praticable toute l’année. Prenez la route Nationale 2 vers Toamasina. C’est une route de 370 km en parfait état. Puis continuez par la route Nationale 5, vers Soanierana Ivongo sur 163 Km bitumés.

Par Taxi- brousse:

Stationnement
- D’Antananarivo : Ambodivona, tous les jours.
- De Toamasina : Gare routière pour Soanierana Ivongo, tous les jours.

Par Avion:

La compagnie aérienne Air Madagascar assure un vol régulier vers Toamasina. Le transfert se fait en voiture vers Soanierana Ivongo (163 km)

Étape 2

Soanierana Ivongo - Ambodiriana.
Prenez le bateau à Andrangazaha. C’est une traversée de 50 Km en 6h. Puis continuer… à pied ! C’est un trekking de 27 Km sur 5h.

Étape 3

Vous avez le choix entre regagner d’Ambodiriana la Réserve Spéciale d’Ambatovaky, c’est une étape de trois jours vers l’entrée la plus proche, ou huit jours pour arriver au point le plus éloigné de la Réserve,
ou
faire le lien entre Soanierana Ivongo et Fotsialanana par voie fluviale  pendant 3h.  Et de Fotsialana à la Réserve Spéciale Ambatovaky, un trajet à pied pendant deux jours.

Aucun circuit n’a encore été aménagé au sein de la Réserve. Néanmoins, des guides locaux peuvent vous faire visiter la faune, la flore et les différents paysages. Il est possible de loger à Soanierana Ivongo, dans des conditions très modestes.





Le bureau d’accueil de la Réserve Spéciale Ambatovaky se trouve à Soanierana Ivongo. Vous pouvez y prendre tous les renseignements sur l’aire protégée.  Aucun circuit n’a encore été aménagé au sein de la Réserve. Néanmoins, des guides locaux peuvent vous faire visiter la faune, la flore et les différents paysages. Il est possible de loger à Soanierana Ivongo, dans des conditions très modestes.

Contacts:

Direction Inter- Régionale de Toamasina
BP 548 – Salazamay
501 Toamasina
Madagascar

Tél : + (261 20) 53 327 07
Fax : + (261 20) 53 318 39

Email : tmv.parks@gmail.com

Réserve Spéciale Ambatovaky:
Madagascar National Parks Soanierana Ivongo
CR : RAKOTOMANANA Fidelis

Tél. : + (261 32) 04 923 05
 

Trekking et birdwatching sont au rendez-vous. Pour ceux qui aiment la baignade, n’hésitez pas à piquer une tête. Le paysage de la réserve est aussi un délice qui vous séduira à coup sûr.

Mais c’est aussi surtout une belle occasion de partir à la rencontre de la population locale, de sa culture et de ses traditions.
 


No image available.